Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Tartu attendait notre Dernier Godot à son 3e Festival de l’Absurde (3.rahvusvaheline absurdinäidendite festival, en estonien dans le texte), 16-18 octobre 2014.

23 Octobre 2014, 15:10pm

Publié par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

Les photos

Tartu attendait notre Dernier Godot à son 3e Festival de l’Absurde (3.rahvusvaheline absurdinäidendite festival, en estonien dans le texte), 16-18 octobre 2014.

De retour de cette 6e incursion en Estonie, la tentation est forte de faire le point sur ces relations qui courent déjà depuis 10 ans. Voici donc un bref historique –ça peut toujours servir… :

  • 19-24 août 2004 : Robert Germay profite d’un voyage touristique privé à Tallinn pour rendre visite à Ingo Normet, Professeur à l’Estonian Academy of Music Higher-Teater School. Les deux hommes s’étaient connus l’année précédente au 5e Congrès mondial de l’AITU, présidé par RG, à Olympie (Grèce) en 2003. Et Ingo Normet de recommander le Théâtre universitaire de Tartu (Tartu Üliõnpilasteater), dirigé par Kalev Kudu, comme invité potentiel à un RITU-Liège.
    Coïncidence, la même année en septembre, le CGRI (devenu aujourd’hui WBI) projette de lancer des collaborations bilatérales belgo-estoniennes, et, dès lors, s’enquiert de nos contacts avec ce pays balte. Les échanges suivants se feront dans ce cadre désormais officiel avec l’aide financière du CGRI/WBI.
  • Février 2007 : première participation de la troupe universitaire de Tartu à RITU 24.
  • Février 2008 : rebelote à RITU 25.
  • 21-26 octobre 2008 : première tournée du TURLg en Estonie avec représentation de Fin de siècle sur l’île à Tartu, dans le cadre des accords Wallonie-Bruxelles/Estonie. D’où l’escale à Tallinn avec rencontre de Monsieur Nicolaas Buick, Ambassadeur de Belgique et rencontre à l’Université de Tartu avec les étudiants de la lectrice belge Clotilde Beckand. L’Estonie devient ainsi le 33e pays visité par le TURLg depuis sa création. Aujourd’hui, la liste de nos pays de tournées atteint le nombre de 42 (avec la Belgique)
  • Février 2011 : la troupe de Kalev Kudu à RITU 28.
  • 28 mai-1 juin 2011 : participation du TURLg au 5e Tallinn Treff Festival, consacré au théâtre pour la jeunesse, et organisé cette année-là dans la cadre de « Tallinn, Capitale européenne de la Culture 2011 ». Représentations du Joueur de flûte : deux fois en plein air à Tallinn le 28 mai et en salle à Tartu le 31 mai.
  • Février 2012 : Tartu à Liège pour RITU 29.
  • 10-13 octobre 2012 : le théâtre universitaire de Tartu organise un premier Mini-Festival qui permet au TURLg de présenter Communication à une académie à Tallinn le 10 et à Tartu le 11 octobre. Pas d’ambassadeur belge à Tallinn cette fois, mais dans le public l’ami Ingo Normet ; et plus de Clotilde à Tartu, mais un débat avec sa remplaçante, lectrice WBI, Anna Ayanoglou et ses étudiants de français.
  • Février 2013 : Kalev et sa troupe à RITU-Liège 30.
  • 10-12 octobre 2013 : Alain Chevalier en observateur au 2e Festival de Tartu.

 

Et nous revoici revenus au titre de ce blog : 16-19 octobre 2014, le TURLg présente son Dernier Godot au 3e Festival de Tartu (A-Festival). (Alain Chevalier, en observateur, accompagnait l'équipe composée de David Zapico/Godot, Vincent Canueto/Beckett, David Dupuis en régisseur et Robert Germay en metteur en scène/Chef).

Le festival était organisé cette fois pour marquer un évènement important : le 15e anniversaire du Théâtre universitaire de Tartu sous la direction de Kalev Kudu. En effet, si une pratique théâtrale étudiante remonte déjà aux années 1960 à l’université de Tartu, la forme actuelle du TÜT (Tartu Üliõnpilasteater) est, elle, datée de 1999, année où Kalev Kudu, jeune acteur et metteur en scène freelance, prit la direction de ce « studio-théâtre » de l’Université. C’est avec cette troupe-là que, depuis 10 ans, le TURLg entretient ces bonnes relations qui se sont traduites à ce jour par 6 visites liégeoises en Estonie et 5 participations estoniennes à nos Rencontres liégeoises.

 

Tartu attendait notre Dernier Godot à son 3e Festival de l’Absurde (3.rahvusvaheline absurdinäidendite festival, en estonien dans le texte), 16-18 octobre 2014.

Au programme de cette 3e édition du Minifestival de l’Absurde organisé par Kalev et le TÜT on trouvait :

Le 16 octobre :

  • À 18h : Misanthrofreak par le Théâtre Desvió (Brésil), à savoir un solo de Rodriguo Fischer, artiste brésilien qui tourne pour quelques semaines en Europe : nous avons déjà pu l’applaudir fin septembre au Festival de Minsk.
  • À 21h : Alukad par la Tbilisi Akhmeteli nimeline Riiklik Teater (Géorgie), mis en scène par Kalev Kudu soi-même…mais à Tbilisi.

Le 17 octobre :

  • À 18h : Le Dernier Godot par le TURLg
  • À 21h : Morfium de M. Bulgakov par le TÜ de Tartu,…mais mis en scène par Irakli Gogia, un metteur en scène géorgien, dans le cadre d’un échange Géorgie-Estonie.

Le 18 octobre :

  • À 18h : Le Théâtre universitaire de Tartu célébrait son 15e anniversaire sur scène, où toute la troupe jouait des extraits de tout le répertoire présenté depuis 1999 : la liste est impressionnante et la démonstration fut plaisante.
  • À 21h : un souper festif qui réunissait la troupe du TÜT au grand complet et les troupes invitées du festival mettait en évidence une gastronomie estonienne trop méconnue, qu’accompagnaient à merveille le vin géorgien et la vodka locale… !

Ces agapes de clôture faisaient bien le pendant de celles que nous avaient réservées dès notre arrivée à Tartu, le jeudi 16 octobre, l’Ambassadeur de Belgique à Tallinn, Monsieur Marc Thunus (actuel successeur de M. Nicolaas Buyck) et Monsieur Franck Pezza, Délégué de Wallonie-Bruxelles à Varsovie (en visite en Estonie) : le repas fameux qu’ils nous ont offert au très recommandable Restaurant Werner de Tartu nous a vite fait oublier la fatigue du voyage et fait découvrir une cuisine de grande qualité. Ils nous accompagnèrent ensuite pour applaudir le spectacle du soir présenté par la troupe géorgienne. Merci encore à nos compatriotes pour cet accueil chaleureux. D’ailleurs, ils sont tous les deux des valureûs Lîdjwès, et même tous les deux diplômés de la binamêye Université de Liège. C’est tout dire… !

Notre Godot fut aussi très bien accueilli par le public de la salle du Genialistide Klubis, si on en juge par les applaudissements nourris pendant le salut à la fin du spectacle.

Le Genialistide Klubis, situé Magasini 5, une sorte de café alternatif qui ferait penser à l’ex-Cirque Divers liégeois de Roture, abrite la salle où sont désormais présentés les spectacles du Festival de Tartu. A tout prendre, elle offre plus de possibilités techniques que celle que nous avons connue autrefois. Entendez sous « à tout prendre » quelques réserves …

Quant à l’hébergement à la Guesthouse (Külalistemaja) Rändur, il fleurait encore bon, lui aussi, le confort spartiate du bon vieux "Bloc de l'Est"… !

Après avoir remercié encore Kalev pour l’invitation et son équipe pour l’aide technique apportée sur place, il convient, pour clore ici ce long compte rendu, de remercier, à Bruxelles, Monsieur Frédéric Wauters et Denis Rottenberg du WBI, qui gèrent avec soin et diligence le dossier qui nous vaut d’être subsidiés pour voyager dans le cadre de la coopération belgo-estonienne. A tous, bravo et merci.

Regrettons toutefois la disparition du poste de lecteur/trice belge à Tartu : c’est certain qu’elle nous coûte une manifeste perte de public autochtone... Sic transit… !

Souhaitons que l’accord de coopération culturelle, lui, se prolonge encore un bon moment. Inch’Ki-y-pourrah... !

Robert Germay

Commenter cet article