Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Le 1er mai 2015, scène ouverte au TURLg

18 Mars 2015 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

Le 1er mai 2015, scène ouverte au TURLg

Les 30 avril et 2 mai (20h30) et le 3 mai (15h), la compagnie A Contre-Temps (ACT) présentera sa création collective « J’peux (pas), j’travaille (pas) » au TURLg.

Le vendredi 1er mai à 18h30, lors d’une scène ouverte, le plateau se fera le lieu d’expression individuelle ou collective pour vos mots, vos textes, vos cris ou vos chants.

Par la présente, nous convions tous les ateliers et groupes du TURLg à prendre part à cette expérience originale.

Le principe de la scène ouverte : sur le thème du TRAVAIL, chacun est invité à s’exprimer par le théâtre, le chant, la danse, la musique, la déclamation, la performance, la vidéo, une citation, … L’intervention peut être très courte (moins d’une minute) ou un peu plus longue (maximum environ 10 minutes).

La problématique : le travail (et le non travail).

Qu’est-ce que le travail ? Pourquoi travaille-ton ? Peut-on vivre sans travailler ? Peut-on travailler et être heureux ? Peut-on ne pas travailler et être heureux ? Y-a-t-il de bons et de mauvais chômeurs ? Le travail est-il forcément aliénant ? Peut-on réinventer le travail ? …

« J’peux (pas), j’travaille (pas) » : Notre spectacle en images et idées

Occupant tout l’espace, mais de façon invisible pour les yeux, il y a le marché du travail. Et puis, gravitant dans son cadre, il y a des hommes et des femmes. Ceux qui ont trouvé à s’y vendre, ceux qui ne vont pas pouvoir y échapper, ceux qui une fois vendus arborent leur aliénation comme une médaille. En marge du cadre, il y a les invendus ou les invendables, les abîmés, les périmés.

Les travailleurs se ressemblent. Ils vivent sensiblement la même vie. S’ils se croient différents, qu’ils pensent leur destin singulier, c’est qu’ils ne voient pas qu’ils n’en sont simplement pas tous au même stade de leur cycle. Un cycle qui a étrangement des allures de ces tringles à cintres, dans les pressings, suspendant des vêtements tournants, qu’on accroche, qu’on décroche…. Vêtements qui, indépendamment de leurs couleurs, sous leur cellophane, expriment le même reflet gris. Vêtements ternes d’aspect mais bien propres et lisses. Vêtements en attente et qui, en attendant, tournent…

Des travailleurs interchangeables, toujours déjà prêts à être interchangés. Quelques-uns en sont conscients. D’autres s’accrochent à l’idée que tout va bien, si on met de côté les petites humiliations, l’ennui et les frustrations.

Des travailleurs qui croient gagner leur dignité dans le travail mais qui s’usent. Travailleurs fatigués, contraints. Empêchés de penser, empêchés de créer, empêchés de jouir, empêchés de vivre, d’aimer. Empêchés de regarder la vie dans les yeux.

Les comédiens : Anne Mycinski, Samuel Denis, Annick Laplanche, Eric Herman, Geoffrey Gloire.

Mise en scène : Katty Alexandris.

Contact : pour plus de renseignements contactez le TURLg ou Geoffrey GLOIRE (0495/902016, geoffrey.gloire@ulg.ac.be)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article