Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

La 17e édition de Skampa (Festivali Nderkombetar I Teatrit / International Contemporary Teater Festival : Koloni e Teatrit Alternativ-Dialog) s’est tenue à Elbasan (Albanie) du 25 au 30 octobre (tetor) 2015. Le TURLg y a présenté sa Communication à une académie de Kafka.

12 Novembre 2015, 13:22pm

Publié par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

La 17e édition de Skampa (Festivali Nderkombetar I Teatrit / International Contemporary Teater Festival : Koloni e Teatrit Alternativ-Dialog) s’est tenue à Elbasan (Albanie) du 25 au 30 octobre (tetor) 2015. Le TURLg y a présenté sa Communication à une académie de Kafka.

Les photos

Je pose une vraie question : Quels théâtres belges ont pu jouer en Albanie à ce jour ? Merci à quiconque me fera le plaisir de satisfaire ma pure et nonobstant légitime curiosité.

Le TURLg, en tout cas, s’y produisait déjà en 2001 pour la première fois. Ces comptes-rendus de voyage que nous tenons depuis l’existence de notre blog (2007) sont aussi l’occasion d’un historique des tournées : va donc ici pour l’Albanie.

Le premier contact fut établi (si notre mémoire à tous deux est bonne) entre le TURLg et Adonis Filipi, le directeur-fondateur du Festival Skampa d’Elbasan lors d’une tournée en Italie (Brescia ?) vers l’année 2000, lorsque Robert Germay l’invitait à notre RITU 18 en observateur en février 2001. Lors de son séjour liégeois, Adonis invitait alors, à son tour, le TURLg à participer à la 3e édition de son propre festival en décembre de la même année. C’est ainsi que En Pleine mer de Mrozek s’envolait pour l’Albanie du 1 au 5 décembre 2001. L’accueil très chaleureux du public d’Elbasan prouvait à nouveau que le spectacle était suffisamment visuel pour passer la barrière de la langue, mais il suffisait à peine à atténuer la rigueur d’un hiver albanais dont les membres de la troupe (Alain Chevalier, Alban Bouriez, Martine Stiénon et Robert Germay) ont encore en mémoire le froid de canard qui régnait dans les chambres de l’hôtel non chauffé.

Nous avions sans doute convaincu puisque vint derechef une nouvelle invitation à participer à l’édition suivante (4) de Skampa, ce qui fut fait avec Si tu m’aimes de Hans Sachs, du 5 au 10 novembre 2002. Cette fois la température était plus douce (un mois, ça compte dans cette contrée du sud de l’Europe !), le succès du spectacle tout aussi manifeste, et l’équipe (Constance Michallek, Dominique Donnay, Alban Bouriez, Vincent Pagacz et Robert Germay) se souvient avec plaisir de la sympathique séance d’interview réalisée par la télé locale.

Pour Skampa 5, c’est Histoires enfantines de Peter Bichsel (m. en sc. de Pierre Wathelet) qui faisait le déplacement du 4 au 9 novembre 2003, avec Patrick Bastin, Vincent Pagacz, Alban Bouriez, Vincent Ancion (alias Jurassic) et Robert Germay (alias Le Chef). Certes, le spectacle a bien marché, mais la tournée restera dans les annales pour une raison moins agréable.

En effet, nous avons dû abandonner à Tirana une malle pour cause de surtaxe pour excédent de bagage (elle nous avait pourtant accompagnés sur le vol aller depuis Zaventem cinq jours plus tôt !). Vu le coût aussi prohibitif qu’injuste de ladite taxe, nous avons trouvé plus judicieux d’abandonner cet « encombrant » à l’aéroport de Tirana : la malle contenait en fait la trentaine de chambres à air (d’occasion et de toutes tailles, d’où le poids !) qui, une fois gonflées constituaient le décor de la pièce. Vu l’état de disette que vivait alors un pays à peine sorti d’un régime politico-économique bien connu pour sa rigueur et son intransigeance, nous savions, de toute façon, que ces denrées pneumatiques ne seraient pas perdues pour tout le monde sur place. Maigre consolation, tout de même… !

En 2007, ce fut alors au tour de notre ami Adonis d’amener une troupe albanaise de l’Académie des Beaux-Arts de Tirana à notre RITU 24, où elle présenta From Dust to Dust d’Enton Kaca.

Suivit une période de calme plat dans nos échanges que nous ne pouvons qu’attribuer à des problèmes soit financiers, soit de disponibilité des troupes respectives.

C’est donc avec joie que nous recevions et acceptions l’invitation de Skampa de participer à sa 17e édition. L’équipe de Communication à une académie (version 3) de Kafka, composée de Haroun Mouzzouri, David Dupuis et Robert Germay, s’envola donc pour Elbasan du 28/10 au 1/11/2015 pour présenter Leksion per nje academi en clôture du festival le vendredi 30 Tetor (oct.) au théâtre municipal Skampa.

Nos KKdémiciens du TURLg ajoutaient ainsi l’Albanie comme 21e point de chute (hors Belgique) de tournées à une liste que je me plais à détailler à nouveau ici : France, Israël, Hongrie, Ukraine, USA, Allemagne, Maroc, Italie, Mexique, Canada, Espagne, République Tchèque, Roumanie, Turquie, Sénégal, Lituanie, Liban, Grèce, Belarus, Estonie…et Albanie. 21, le compte y est. (Rem : Notre singe savant, à lui seul, a ainsi visité la moitié des pays dans lesquels le TURLg s’est produit à ce jour, soit 42 ! A quand le 22, les gars ?)

Le « trou » de 2003 à 2015 nous a permis de constater que la ville d’Elbasan a considérablement amélioré son image sur bien des points, et particulièrement sur le plan du tourisme. Cette municipalité de 125.000 habitants, la 2e ville du pays, a déjà 2000 ans d’Histoire au compteur, qui dit mieux ? Par parenthèse, le nom du festival, du théâtre municipal et de notre luxueux hôtel là-bas vient du nom que portait la ville au moment de sa création, sous l’Empire romain : « Skampis ». Et les autorités municipales de la période post-communiste se sont attachées a bien mettre en valeur les remarquables traces archéologiques des époques successives : d’abord romaine, puis byzantine et enfin ottomane. Elles s’intègrent bien dans l’ensemble de l’architecture résolument moderne des constructions récentes. Ajoutons que le percement d’un tunnel autoroutier sous la montagne réduit maintenant de moitié le temps de trajet de l’aéroport de Tirana à Elbasan. Et si, aujourd’hui, on ne croise plus d’attelages d’ânes dans les rues non-asphaltées de l’Elbasan de naguère, on peste sur les embouteillages d’automobiles dans les artères encombrées de la Capitale.

Ce qui n’a pas changé, en revanche, c’est la chaleur et la convivialité de l’accueil que nous a réservé notre Adonis, que je charge ici de remercier aussi ses deux fils qui nous ont efficacement aidés, l’un comme chauffeur, l’autre comme interprète francophone.

Un prochain rendez-vous est d’ores et déjà fixé : nous espérons recevoir une troupe d’étudiants albanais dirigés par Adonis à notre RITU 34 en février 2017.

Et il va sans dire que nous resterons ouverts à toute invitation dans l’autre sens, celui vers Shqipëria (Eh oui, c’est le nom albanais de l’Albanie !)

Et, à l’avance, nous disons « Faleminderit » !

Robert Germay

(PS : Pour être complet voici les autres pays participants à Skampa 17 : Albanie, France, Turquie, Croatie, Grèce, Suisse et Kosovo. Voici le site de Skampa : www.skampafestival.net)

La 17e édition de Skampa (Festivali Nderkombetar I Teatrit / International Contemporary Teater Festival : Koloni e Teatrit Alternativ-Dialog) s’est tenue à Elbasan (Albanie) du 25 au 30 octobre (tetor) 2015. Le TURLg y a présenté sa Communication à une académie de Kafka.

Commenter cet article