Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Visite éclair à Belgrade, 17e Festival International de Théâtre Académique, 3-12/4/2011

14 Avril 2011 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

DSC00775 

Les photos

Comme souvent au TURLg, grand voyageur s'il en est, les premiers contacts avec Belgrade ne furent pas établis en ex-Yougoslavie, mais dans les années 70 déjà en Autriche, au Festival de Bad-Radkersburg, où se produisit à plusieurs reprises le Théâtre des Germanistes Liégeois, qui y sympathisa avec le Teatar Levo de Belgrade, dirigé par le mémorable Milan Vukotic. Il était assez normal, dès lors, que cette troupe fût parmi les happy fewinvitées à inaugurer notre tout premier RITU (alors encore FITU) en 1983. Elle s'y produira encore en 84 et 86. Et c'est précisément en 1986 que le TULg cette fois, croisait la route d'un autre théâtre universitaire yougoslave, le SKUC de Zagreb, emmené par Milana Bros : le TULg présentait son Erasmeà Heidelberg, lors des célébrations du 400e anniversaire de la fameuse université. Ici aussi le contact fut excellent, puisque le SKUC de Zagreb participait à RITU 4 en 1987, et que leTULg allait présenter son Erasmel'année suivante à Zagreb et à Belgrade. Il y retourna encore avec 3 productions dans une même foulée et un même autocar (Le Projecteur réparé, Passion et Loverly Rita) en 1990, quelques semaines avant le début des tristes hostilités qui allaient déchirer la Yougoslavie pendant longtemps.

Depuis lors, les échanges se sont poursuivis tantôt avec la Croatie, tantôt avec la Serbie : c'est ainsi que Dominique Donnay et Robert Germay étaient invités, en observateurs, au 17e Festival International de Théâtre Académique à l'Université de Belgrade, par Vladimir Cvejic, rencontré par nous successivement aux festivals de Minsk (Belarus, 2009) et de Pécs (Hongrie, 2010).

Notre séjour fut bref (du ma. 4 au je. 7 avril) mais intense et fructueux. Nous avons ainsi découvert un lieu théâtral et culturel très actif et fort proche de ce que nous faisons à Liège, puisque le "Théâtre académique Branko Krsmanovic" est un théâtre universitaire ouvert à tous et à toutes les facultés. Ca fait du monde, puisque Belgrade compte 100.000 étudiants pour une ville de plus de 2 millions d'habitants. Sous la houlette de Vla2011.04.-University7.JPGdimir, les étudiants de l'Akademsko Pozoriste se montrent extrêmement dynamiques et volontaires et pratiquent un théâtre de très bonne qualité, régulièrement courroné par des prix dont les festivals de l'ex-Est ont le secret. Nous avons pu rencontrer l'organisatrice du prochain festival de théâtre universitaire (distinct de celui de l'Akademsko Pozoriste) qui se déroulera en novembre prochain à l'Université de Belgrade, et où nous sommes déjà invités. Et une rencontre organisée avec le Recteur de l'Université de Belgrade nous permit de constater l'intérêt que celle-ci porte à son théâtre académique Branko Krsmanovic, qui fêtera son 90e anniversaire en 2012. Le Recteur, Prof. Dr. Branko Kovacevic, s'est engagé à soutenir largement cette célébration, à laquelle nous serons aussi conviés. 

Outre des troupes de Belgrade, de Serbie (Nis, Kragujevoc) et du Kosovo (Mitrovica), le festival accueillait des hôtes de Pécs (Hongrie) et de Sofia (New Bulgarian University). Nous nous accordons en tout cas à dire, des quatre spectacles que nous avons pu voir, qu'ils se caractérisent par un excellent jeu d'acteurs qui témoigne d'une bonne formation au théâtre d'une part, et, d'autre part, d'un enthousiasme et d'un engagement manifeste de ces jeunes comédiens/ennes. Et l'accueil efficace et chaleureux que nous ont réservé, pendant tout le - trop - court séjour, les Milena, Dragana, Daniel et autres Nicolas, ne fait que confirmer cette - bonne - impression. Photos-DD-0419.jpg

Nous espérons que Vladimir Cvejic, qui a participé en mars dernier à RITU 28 en observateur, pourra venir au prochain RITU 29 (2012) avec un de ses spectacles.

Quant au TURLg, il ne demande qu'à pouvoir répondre, en échange, à leurs invitations...

Robert Germay

Lire la suite

Angers, Festival International de Théâtre universitaire, « De cour à jardin », 4e édition, 21-31 mars 2011

4 Avril 2011 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

DSC00700.JPGLes photos

Pour y avoir joué à plusieurs reprises depuis 1983 – déjà ! - à Nantes, Cholet et Rennes, le TURLg ne découvrait pas cette fois-ci cette belle région de France, mais Angers ne figurait pas encore dans la mémoire de son GPS de tournées.

C'est maintenant chose faite depuis que la Direction de la Culture de l'Université d'Angers a eu la bonne idée de nous inviter à son Festival.

Ainsi donc, le dimanche 27 mars 2011, l'équipe du Dernier Godot de Visniec, composée de Vincent Beckett, David Godot, Renaud la Régie, et Robert le Chef, gagnait le pays de Maine et Loire sous un soleil de bon augure. Le déplacement se fit en deux vagues : David et le Chef par la route, et, répétitions de Kafka à Liège obligeant, l'autre moitié de la troupe goûtait aux joies du TGV... plus rapide que notre bolide Avis, au demeurant...

Une équipe de choc nous attendait de pied(s) ferme(s), au sympathique Espace culturel de l'Université, allée François Mitterrand. Elle était composée, e.a., du Directeur de la Culture, Jean-Charles Birotheau, du Programmateur artistique, François Legrand, et de Justine Gassier, stagiaire en communication, sans oublier Simon et Pierre, techniciens du lieu. Etre accueilli par une bière et/ou du rouge, ça vous requinque un Turlgien en moins de deux. L'arrivée à l'Ethicétapes du Lac de Maine, un centre d'hébergement en pleine nature et pourtant en bordure d'Angers, nous permit de tâter encore de l'accueil angevin en débarquant au beau milieu d'une guindaille célébrant, fort joyeusement et très à propos pour nous, la victoire d'une fraîche émoulue Conseillère départementale du PS. Ouf ! Ça ne sentait pas la marine... Ces agapes impromptues eurent pour effet de hâter – si l'on peut dire – la venue d'un sommeil réparateur.

Notre spectacle étant prévu à 21 heures, la journée du lundi 28 se passe à le préparer dans une très agréable salle, petite (107 places) mais confortable et bien équipée, avec l'aide de techniciens aussi efficaces que décontractés... L'ovation chaleureuse que la salle comble prodigua au spectacle et les commentaires élogieux des organisateurs et des membres du jury (eh oui, il y avait un jury !) semblent montrer que notre « Godot » n'était pas le dernier... D'ailleurs il s'envole dans deux semaines pour les Etats-Unis (Buffalo) et le Canada (Québec et Valleyfield).

De national qu'il était à l'origine, le Festival « De cour à jardin » vient de passer à l'international pour cette 4e édition. Au programme, en effet, outre des troupes hexagonales (Angers, Montpellier, Pau, Toulouse, Montreuil), Liège et Syracuse (Sicile) constituaient le volet étranger.

Le mardi soir, nous avons pu apprécier le beau travail d'école presté par l'Istituto Nazionale del Dramma Antico Fondazione Onlus (L'INDA) avec l'Antigone de Sophocle.

Hélas, les contraintes de la création du Procèsde Kafka par le TURLg en fin de semaine, nous contraignaient à prendre la route du retour dès le mercredi matin. Ce qui – c'est un comble – nous faisait rater Le Procèsdu même Kafka, présenté ce soir-là par la bien connue Académie Internationale des Arts du Spectacle (AIDAS) de Montreuil, dirigée par Carlo Boso, grand-maître de la Commedia Dell'Arte, ainsi que L'Ile aux esclaves de Marivaux, deux spectacles dont nous attendions beaucoup... C'est la vie...! Pour plus de détails sur la programmation, voir le site du festival.

Ce séjour angevin fut donc – trop – bref, mais fructueux, puisque la volonté, affermir cette nouvelle relation entre nos deux institutions semble manifeste de part et d'autre, et que les possibilités de la développer encore furent clairement évoquées pour l'avenir.

D'ores et déjà, des observateurs de la Direction de la Culture de l'Université d'Angers sont invités à notre prochain RITU 29 (29/2-1/3/2012), et la possibilité d'une visite du TURLg à Angers en saison devrait être envisagée incessamment.

En tant que Président du TURLg, je me réjouis d'avoir ainsi découvert un nouveau contact intéressant pour nos troupes, mais aussi en tant que Président fondateur de l'AITU/IUTA, je suis heureux de voir naître un intéressant festival international de Théâtre universitaire en France.

Il est en bonne voie, merci.

Robert Germay

Lire la suite