Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Pour sa troisième tournée allemande, Frau Storm était invitée à GÖTTINGEN et à HEILIGENSTADT, les 12 et 13 octobre 2018.

19 Octobre 2018 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

Pour sa troisième tournée allemande, Frau Storm était invitée à GÖTTINGEN et à HEILIGENSTADT, les 12 et 13 octobre 2018.

 

Dans les années 80, deux troupes constituaient le Théâtre universitaire de Liège. Elles étaient distinctes par la langue pratiquée : allemand, voire anglais, pour le TLG/Théâtre des Germanistes Liégeois ; et  français, voire wallon, pour le TULg/Théâtre Universitaire Liégeois (l’ère du TU-R(oyal)-Lg n’arrivera qu’en 2002).

En revanche, par président-directeur interposé (RG), elles disposaient en commun d’un important carnet d’adresses.

Vous avez-dit ‘allemand’ ? Justement, l’Université de Göttingen abritait alors aussi un TU dynamique avec lequel un échange fructueux était envisageable.

Dès lors, en avril 1984, les Liégeois envoyèrent les Germanistes du TLG en mission en Basse-Saxe, plus précisément à Göttingen, capitale du district du même nom (1) : d’abord avec ‘Woyzeck ‘ de Georg Büchner (2) , présenté en allemand  , puis, en novembre de la même année, avec ‘Applicants’ d’Harold Pinter, joué en v.o. anglaise ; ensuite, en avril 1987, c’est le TULg qui présentait son fameux ‘Erasme ou La Paix persécutée’, d’après Erasme … en français dans le texte.

On ne s’étonnera pas que, 34 ans après ‘Woyzeck’, on ait pensé présenter à Göttingen le petit-dernier-nouveau spectacle en langue de Goethe-Brecht-Storm au ThOP (3)  de Göttingen… Merci à Frau Dr. Barbara Korte, du Séminaire de Philologie allemande, directrice du ThOP, pour son aide à la réalisation du projet, et merci à son étudiante Christin Schmidt pour sa précieuse assistance technique au –très complexe- montage.

Finalement, les raisons de cette représentation à Göttingen concernent plus la Madame Storm du TURLg que l’authentique épouse de Theodor… ! En revanche, l’étape suivante de la tournée, Heiligenstadt (4), à une cinquantaine de kilomètres de là, touche très directement le ‘vrai’ ménage Storm. En effet, Theodor y a occupé un poste de juge au tribunal de district (Kreisgericht) de 1856 à 1864, date à laquelle il put regagner Husum, sa ville natale. (5)  Aujourd’hui, il est toujours bien présent à Heilbad Heiligenstadt à travers un important ‘Literatur Museum Theodor Storm’ (6) que lui a consacré la ville en 1988 : c’est à son responsable,  Dr. Gideon Haut, que nous devons l’occasion de présenter notre ‘Frau Storm’ au public de cette charmante station thermale, siège d’une très active ‘Theodor-Storm-Gesellschaft’. Encore merci, cher Gideon.

Les deux étapes de cette tournée allemande (un circuit d’un bon millier de kilomètres) ont prouvé au moins deux choses.

D’abord, que les spectateurs/trices tombent partout sous le charme de notre ‘Madame Storm’. Pour témoin, notamment, ce titre dans le ‘Thüringer Allgemeine’ , paru à Heiligenstadt le 15.10, le lendemain de notre représentation : ‘‘Frau Storm’ modern, erfrischend und humorvoll’ (‘Madame Storm’ moderne, rafraîchissant(e)  et plein(e) d’humour). Les applaudissements à chaque fois très nourris en témoignent d’ailleurs bien avant la presse.

Ensuite, elles ont montré que tous les membres de l’équipe du spectacle (acteur/trice, techniciens et metteur en scène) maîtrisent suffisamment bien leur art pour parvenir à s’adapter avec succès (sinon sans sueurs) aux conditions techniques souvent très compliquées qui leur sont ‘offertes’ : ce n’est pas évident de jouer la même pièce  dans une salle d’opération d’une Uni-Klinikum aujourd’hui, et le lendemain dans la salle de réunion d’une église protestante …  

Il faut dire que le TURLg, qui a tourné à ce jour dans 43 pays sur 4 continents, en a déjà vu de toutes les couleurs sur le plan de l’adaptation aux circonstances : il y aurait un livre à écrire sur le sujet, mais ce sera pour une prochaine fois …

En attendant, de retour à Liège, nous battons tambour pour annoncer une unique représentation du spectacle en notre bon vieux TURLg, le jeudi 25 octobre prochain à 18h30. Qu’on se le dise !

Le prochain point de chute de Mme Storm sera Toulouse, la Ville rose, en mars prochain. Mais c’est encore loin : 5 mois et 1042,4 km ! A + !

 

Les photos Göttingen + Heiligenstadt : https://photos.app.goo.gl/AW7EjgfJfU3JyMQS9

 

Robert Germay

 

  1. L'Université Georg-August de Göttingen est l'une des plus célèbres d'Allemagne, avec 26 000 étudiants et 2 500 enseignants. 42 prix Nobel ont enseigné ou étudié à Göttingen.
  2. ‘Woyzeck’ avait été choisi pour célébrer, en 1982, le 20e anniversaire du TLG. Notons qu’Anita Wangen, y jouait Marie, la fiancée du soldat Franz Woyzeck. Elle interprète aujourd’hui le personnage de Constanze, l’épouse de Theodor Storm …
  3. ThOP = Theater im OP(erationssaal) : en 1984, le Département de dramaturgie de l’époque installait ses quartiers dans une ancienne salle d’opération de la faculté de médecine, un lieu un peu déconcertant, dans lequel le Théatre universitaire de Göttinggen continue à donner aujourd’hui ses représentations (Voir :  http://www.thop.uni-goettingen.de/kontakt/thop-faq-wir-ueber-uns.php ). Rem. : longtemps, le TURLg, lui, a ‘squatté ‘ l’ancien Institut de Chimie désaffecté de l’ULiège, au quai Roosevelt, qui abrite aujourd’hui la salle confortable, bien équipée et fort demandée du Théâtre Universitaire.
  4. Depuis 1929, la ville est renommée comme station thermale, et est aussi appelée Heilbad Heiligenstadt. Elle a fait partie de la DDR (RDA) après la guerre. 
  5. Pour plus de détails, voir https://www.storm-gesellschaft.de/storm-orte/heiligenstadt/
  6. https://stormmuseum.de/html/literaturmuseum.html

 

Lire la suite