Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Le TURLg à Stralsund

14 Septembre 2007 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

Les photos

Du 5 au 10 septembre 2007 derniers, le TURLg a participé avec Les Contes de Hakim au 11e Festival International de Théâtre organisé par le STIC-er Theater et le Landesverband Spiel und Theater de Stralsund en Poméranie (Allemagne).

C'est la cinquième fois que les Liégeois se produisent dans cette craquante petite ville portuaire hanséatique, où les stigmates de cinquante années de régime politique de l'Est s'effacent de plus en plus, découvrant une petite ville colorée qui a le bon goût de développer un tourisme plus culturel que platement balnéaire. Même le hareng de la Baltique fait partie de cette culture, à côté des fameux bâtiments du plus pur style Backstein-Gotik (le Gothique en briques), et le moindre rayon de soleil fait de ces rues, de ces places et de ce petit port un havre calme et reposant.

La nouvelle autoroute A20 qui relie la côte (Rostock – Stralsund – Greifswald) à la fameuse A1 à Lübeck rend l'accès très facile, et l'île de Rügen, aujourd'hui reliée à Stralsund par un pont, est un point de départ idéal pour les Ferries à destination de la Scandinavie ou des pays baltes. Enfin, Berlin est à quelque 200 bornes de là.

Pour des raisons de travail, l'équipe (8 personnes) a dû rater l'ouverture (le 4) et la clôture (le 10) du Festival, mais les deux jours passés sur place valaient la peine et le public du samedi soir a très chaleureusement accueilli notre spectacle malgré la fameuse barrière de la langue : Hakim a confirmé que ses qualités visuelles (mise en scène et excellent jeu d'acteurs) compensent en vie sur scène ce que le spectateur non francophone perd en compréhension du texte, si on "voit" (entend ?) ce que je veux dire…

Ceci-dit, cela n'est pas nouveau pour le TURLg qui a tourné, à ce jour, dans 32 pays différents dont une dizaine seulement sont francophones.

Bref : 1700 km (aller-retour) qui en valaient la chandelle.

P.S. : Ne l'ébruitez pas : des tractations sont en cours pour envoyer là-bas, début 2008, nos jeunes de J-Cube présenter Molière à des classes de français. Inch'Allah et Gott mit uns.

D'autre part, une jeune étudiante (Ulrike, 18 ans) de là-bas souhaitait faire au TURLg un stage de 6 mois, comme préparation à son entrée à l'Ecole Supérieure de Théâtre de Hamburg, section Mise en scène. Nous l'avons donc reprise dans nos bagages, et elle est installée à Liège depuis notre retour.

La Meuse contre la Baltique… Y en a qui ont de ces idées…

Bon vent chez nous, en tout cas.

Robert GERMAY
 stralsund011.jpg

 

« Les jolies colonies du Théâtreuh, merci le TURLg, merci Robert... »

Et tous les ans, on aime quand ça recommenenenceuh, you kaïdi kaïdi kaïda !

Bon, c'est vrai que c'est loin (plus de 8 heures de route) mais c'est vrai que c'est beau là-bas !

Aaah Stralsund ! Ses petites rues, son calme, son charme, son petit marché (on dirait La Batte en petit, mais sans le son !), son restaurant à poissons,... Et sa bière (quoique, bof !).

Avec vue sur bord de mer Baltique, s'il vous plaît, une chouette petite ville que je retrouvais pour ma part pour la troisième fois avec plaisir. Un accueil sympa dans une salle de spectacles fort semblable à notre chimie... Bref de quoi passer un bon petit (4 jours moins 2 de route) week-end.

Au menu cette fois, les Contes de Hakim de notre ami Rachid. Et comme dit notre bon Chef, même quand on joue en français devant un public non-francophone, nos pièces passent bien : foi de régisseur planqué à l'arrière du gradin, au milieu des gens, les spectateurs ont aimé.

Hakim a de nouveau tourné en bourrique le marchand de tapis, le vizir et le calife, comme quoi, autre pays, mais pas autres moeurs !

Côté anecdotes, nous avons roulé un peu « à la belge » (mais les allemands nous le rendent bien sur notre territoire), découvert qu'un de nos comédiens sait se transformer en Dark Vador toutes les nuits (taanananananaaaa !), et que dans les trains-couchettes se déroulent des histoires de ronflements qui g(r)onfle les honnêtes femmes qui dorment (enfin qui essayent)!

Allez, « Bises à ta femme ! »,

Martine
stralsund001.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article