Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Saarbrücken : Uni-Theater in der Großregion, suite et fin (?)

25 Juin 2008 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

Or donc, son singe étant en clinique (depuis, il va mieux, merci), Kafka devait rester à la maison. Projekt Eden, un succès de la saison dernière, sortant maintenant sous le label Trotz Theater (d'Eupen), conçu en co-production avec le TURLg par Nicole Dahlen, Chantal Heck et Yannick Frank, tous trois TURLgien(ne)s bon teint, releva le défi de remplir, au pied levé - une vraie performance -, la case laissée vide dans le programme du festival par Communication à une académie en panne (de micro).

C'est ainsi que RG et Renaud Minet gagnaient Saarbrücken le dimanche 22 juin pour préparer le terrain. Ils étaient rejoints le lundi 23 matin par Chantal qui, de Paris, rencontrait Nicole à Luxembourg pour, ensemble, véhiculer le « décor » à l'Aula de l'Université de Saarbrücken, où, enfin, Yannick amenait la sono... de Mulhouse. Ca voyage au TURLg : faites le compte des kilomètres !

Ca voyage moins à Saarbrücken où le public se déplace apparemment peu : pas plus le lundi que le dimanche. Ceci-dit, les spectateurs de Projekt Eden étaient enthousiastes et se fendirent de compliments sincères dithyrambiques... et amplement mérités. Merci les p'tits gars : le TURLg et Trotz ensemble ont marqué des points.

Je ne peux pas m'empêcher de faire quelques commentaires sur ce Festival. On doit se réjouir de l'initiative de l'Université du Saarland de lancer ce 1er Festival de Théâtre universitaire de la « Grande Région ». Elle fait suite, en fait, à la manifestation de l'an dernier, initiée par l'Université de Luxembourg avec les autres universités de la Grande Région dans le cadre de « Luxembourg, Capitale européenne de la Culture », qui avait eu pour résultat une belle création de l'Opéra de quat'sous de Brecht, interprétée par des professionnels et des étudiants de diverses universités (Metz, Nancy, Saarbrücken, Trier, Luxembourg...) et dont une présentation avait eu lieu aussi à Liège.

Le festival qui nous occupe ici réunissait aussi des théâtres universitaires de cette même Grande Région, à savoir Saarbrücken, Metz, Kaiserslautern, Trier et Liège. L'Université du Saarland, représentée par la Prof. Dr. Patricia Oster-Stierle, Vice-Présidente pour l'Europe et la Culture, a mis « le paquet » en affiches et en folders, en animations musicales sous chapiteau, en réservant complètement l'Aula sur le Campus et en traquant des sponsors divers. C'est Madame Ekaterina Klüh qui assurait - de main de maîtresse - l'organisation pratique : merci à elle pour son accueil amical et efficace. Tout, même la météo, était avec nous. Et pourtant...

Et pourtant, il faut se poser des questions sur l'événement quand il attire une vingtaine de spectateurs (souvent les mêmes) par représentation.

Pourtant aussi, l'Université du Saarland ne manque pas de troupes théâtrales, pour tout dire quatre : ACT (qui joue en anglais), le Pont (qui joue en français), Los Mutantes (en espagnol) et THUNIS (en allemand). Si tous ces acteurs étudiants étaient venus, la salle aurait été pleine à chaque représentation. Hélas, il semble bien que ces différents groupes s'ignorent (au mieux), se méprisent ou se combattent (au pire). Sans doute s'intéressent-ils plus au fait particulier de « jouer » qu'au fait théâtral en général. C'est une caractéristique courante dans le théâtre amateur, contre laquelle le TURlg a, heureusement, su réagir depuis longtemps : les TURLgiens parlent aux TURLgiens... et aux autres. Bref, ils parlent théâtre (en tout cas, la majorité). Les organisateurs saarebruckois, et Madame Klüh en particulier, sont aujourd'hui conscients du problème : ils en tireront les conséquences pour l'avenir, espérons-le. Il est, par exemple, question de changer de période, celle-ci suivant directement un autre festival important de Théâtre professionnel à Saarbrücken même.

Pour clôturer, en résumé : le TURLg n'a pas démérité, loin de là, grâce au beau succès remporté par Projekt Eden. Nous avons découvert un campus, ma foi très vivable et accueillant... mais tout aussi désert que le Sart Tilman après 17h. Et, last but not least, des contacts très sérieux ont été noués avec Madame la Vice-Présidente qui souhaiterait une collaboration plus active entre ses étudiants théâtreux et le TURLg, collaboration qui pourrait prendre la forme d'ateliers communs, organisés chez nous et/ou chez eux. Affaire à suivre.

Notre vœu le plus cher est, en tout cas, que cette tentative puisse être renouvelée l'année prochaine après analyse et en connaissance de cause.

By the way, c'était la première fois que le TURLg, grand habitué de Germanie, jouait à Saarbrücken. Déjà cela méritait le voyage.

Robert Germay

 

Toutes les photos : http://picasaweb.google.fr/turlgphotos/Saarbrucken2008

Le site de l'Université de Saarland : http://www.uni-saarland.de/de/info/theaterfestival


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article