Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

24e THEATRA, Festival international de Théâtre amateur, Saint-Louis (Haut-Rhin), 8-10 octobre 2010 : le TURLg innove en dératisant la place de la Mairie

13 Octobre 2010 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

 

IMGP4539.JPGLes photos

 

Pour avoir participé aux deux évènements, le TURLg peut affirmer que "Les Arlequins" de Cholet (Maine et Loire, 1987...) et "Théâtra" de Saint-Louis (Haut-Rhin, 1986...) sont, sans doute, les deux plus importants festivals de théâtre amateur de l'Hexagone.

Notre aventure à Saint-Louis a commencé par une participation de Robert Germay à la 2ème édition de Théâtra, en 1987, en tant que membre du jury, à l'invitation d'André Leroy et Cathy Aulard, les - déjà - moteurs et âmes de la manifestation ludovicienne. Comprenant vite que concours et jurys ne seraient jamais ni sa bière, ni sa tasse de thé, RG proposa plutôt de participer à Théâtra par la suite avec des spectacles - généralement hors-concours - ce qui fut le cas déjà en 1988, où notre toute première version du Projecteur réparé de Karl Valentin était présentée en ouverture officielle du 3ème festival.

Suivirent alors successivement Passion d'Edward Bond - en anglais ! - (1989); En Pleine mer de Mrozek (1991); Ein Fest bei Papadakis du Grips Theater - en allemand et grec - (1993); Communication à une académie de Kafka, version avec Pierre Wathelet (1995); L'Innocence des bœufs d'après Alphonse Allais (1996, 10e édition de Théâtra); L'Enseigneur de J.P. Dopagne (2006, 20e édition).

Cette année 2010, le 24e Théâtra avait, en fait, invité notre Dernier Godot mais celui-ci, pour des raisons personnelles, ne pouvait pas se libérer aux bonnes dates. Nous avons donc proposé Le Joueur de flûte,en évoquant la possibilité de le jouer en plein air, comme nous l'avons déjà fait par deux fois en Turquie l'année dernière. Théâtra y vit une bonne occasion d'innover. Et c'est ainsi que, pour la première fois de son histoire, il présentait un spectacle le samedi à 14h15 sur la place de la Mairie. L'initiative fut un succès, puisqu'un public nombreux est venu chasser le rat à coups de flûte autour (tout autour !) d'un podium ensoleillé. L'expérience fut très intéressante pour la troupe elle-même, et fort appréciée des spectateurs, manifestement.IMGP4568.JPG

Cette prestation a valu au TURLg "une mention toute spéciale pour sa participation hors concours et en plein air samedi, sur la place de la Mairie" (dixit le journal "L'Alsace" du lundi 11).

Saint-Louis, petite ville frontière, juste avant le trou de Bâle, ne serait sans doute pas la même sans son désormais fameux Théâtra qui l'anime, la dynamise aussi depuis bientôt un quart de siècle. Ce qui frappe, c'est d'abord la constance de l'engagement des organisateurs : depuis tout petit déjà (il était Échevin quand nous l'avons connu), le Maire Jean Ueberschlag entraîne ses troupes municipales dans l'aventure (n'est-ce pas, Line, Toni, et les autres), soutenu par les chevilles ouvrières des Tréteaux de Haute-Alsace (Mulhouse), Cathy et André, toujours aussi dévoués et pertinents dans la sélection artistique. Remarquable aussi l'engouement des troupes amateurs qui frappent en nombre à la porte : cette année, 22 troupes élues, soit 215 participants. Marquante, enfin, la constance d'un public fervent se pressant dans les différents lieux de représentation.

Y'a pas d'doute : Théâtra vaut l'détour... et l'séjour est toujours trop court... Grand merci et bravo pour l'organisation sans failles.

Vive Théâtra 25 !

Robert Germay

IMGP4630.JPG

NB : Monique apprécia : 1) le soleil, 2) la souplesse des serveurs du bar du chapiteau, qui nous a permis d'échanger les tickets repas non utilisés contre des tickets boisson (bière, en général) et 3) la belle excursion à Strasbourg sur le chemin du retour (merci Chef !).

Et elle se souvient avec émotion que son premier voyage à Saint-Louis (1988, avec Le Projecteur...) fut sa dernière tournée avec le (alors) TULg avant la naissance de son troisième enfant. Elle revint douze ans plus tard, et pour jouer le même spectacle, encore en tournée, à Calais-Dunkerque-Boulogne, cette fois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article