Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

3ème FIFITUT (Festival International Francophone d'Improvisation et de Théâtre Universitaire de Timisoara), 4-7 mai 2010 : succès pour "Poivre de Cayenne"

10 Mai 2010 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

affiche

Les photos

On pourrait aussi intituler ce blog "La série noire continue... quand y a du Wathelet dans l'air".

Rappelez-vous : la famille Wathelet ayant égaré le passeport d'Antoine (le fils n° ?), c'est une équipe incomplète qui partait à Marrakech la semaine dernière. Cette fois, c'est le réveil que la famille a, semble-t-il, perdu !

Le départ de Liège était prévu à 6h30, l'avion pour notre escale de Vienne vers Timisoara décollant à 10h25 de Zaventem. A 7 h, Antoine Wathelet, notre régisseur d'occasion (sic!), émergeait chez lui d'un injuste sommeil grâce à mon coup de téléphone outré. A 8h, son père, le Pierre, pourtant TURLgien confirmé, lui, dormait toujours, insensible au téléphone et à mes coups de sonnette rageurs en bas de son chez lui à lui. Il fallut qu'un voisin, innocent pourtant (je pèse mes mots), aille rudement le sortir de sa paillasse.

Imaginez alors la course vers l'aéroport, dans les inévitables bouchons de l'heure de pointe. Il y a des jours, je me demande ce que j'ai fait au vieux Barbu... ? Pas étonnant que dans Poivre de Cayenne, où il interprète Cassius, cet âne bâté de Pierre Wathelet (retenez le nom !) fasse dire à son personnage dans une de ses répliques qu'il a oublié la fin de la célèbre phrase Shakespearienne : "Il y a quelque chose de pourri au royaume de... du... de...". C'est dans sa tête à lui que ça pourrit !!! Bref, ambiance.

Michael et DenissaHeureusement, deux avions plus tard, à 15h35 heure locale, une météo tropicale et un Michael Morosini, gentil-organisateur-cheville-ouvrière-du-FIFITUT, nous accueillaient cordialement à l'aéroport de Timisoara.

Aux dires de son responsable, cette 3ème édition de FIFITUT a subi, comme tant d'autres manifestations culturelles, des coupes sombres dans le budget, et, en effet, nous avons pu constater que moins de troupes étaient présentes. Nous avons aussi remarqué l'absence, apparemment définitive, d'une lectrice belge du WBI ; exit Madame Letertre. Tout fout l'camp, ma bonne dame ! Mais sa présence, l'année dernière, ne nous avait pas valu plus d'intervention ministérielle dans nos frais de voyage que cette année : nada, quedalle, tintin ! Alors...

Cela n'a pas empêché de retrouver la même sympathique ambiance bon enfant, de ces improvisateurs déchaînés, toujours coachés par Richard Pineault. Cela n'a pas empêché non plus la chaleur et la convivialité de l'accueil que nous ont réservés Michaël et sa compagne Dorota, ainsi que Denissa, responsable de l'Hexagone (Association des étudiants francophiles de Timisoara - eh oui!, ils ont ça!), coorganisatrice de l'évènement. Même le logement s'était amélioré, grâce aux travaux commencés l'année dernière dans "notre" résidence, aujourd'hui terminés.

Pour rappel, on me dit que quelque 50.000 étudiants logent/vivent dans ce Complex Studentesc où on ne compte plus les blocs de résidences, ni, heureusement, les bistrots, restaurants et autres supérettes. On est ici très loin du Sart Tilman...

Pour ne pas radoter, je vous renvoie ici à notre blog du 16 avril 2009, narrant par le menu notre tournée avec Kafka à FIFITUT 2.

J'allais oublier : notre Poivre de Cayenne connut un vif succès ! Décidément, Timisoara est une ville bien séduisante.

Merci à tous ceux et celles qui nous l'ont fait apprécier.

Robert Germay

(PS : les Wathelet étaient à l'heure pour l'avion du retour. Il est vrai que c'était l'après-midi...)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article