Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Actor's Café, Festival d'arts vivants, édition XV, Metz (Fr.) du 26 mai au 1er juin 2011

7 Juin 2011, 16:42pm

Publié par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

 P7080077.JPG

LES PHOTOS

La 15ème édition de l'Actor's Café vient de se tenir à Metz du 26 mai au 1er juin. Regroupant une quarantaine de manifestations sur 7 soirées, ce "festival d'arts vivants", ainsi qu'il se présente, fait appel à toutes les formes et toutes les forces artistiques de Metz et environs mais aussi de Nancy, Dijon, Sarrebruck et Liège.: théâtre bien sûr, -nous y étions présents avec notre "Citoyen Général" joué et de bonne tenue le lundi en plein air et en plein jour- danse, ateliers, improvisation, projections de courts-métrages, concerts, rock, chants, slam, musique électronique, performances audiovisuelles, et même spectacle contorsionniste,... (cf le site : http://le-tum.wikeo.fr)

 

Particularité frappante pour ce festival : nous avons souvent retrouvé les mêmes acteurs ou actrices dans des productions différentes, que celles-ci soient liées au Théâtre Universitaire de Metz (TUM) ou au Service Commun d'Action Culturelle (SCAC). Une preuve de la vitalité et de la diversité des activités proposées par ces deux institutions qui offrent sur le campus du Saulcy et à tous les étudiants de l'Université Paul Verlaine de Metz, une large palette d'animations culturelles auxquelles ils peuvent se frotter.

 

L'ensemble de l'organisation est, comme souvent Outre-Quiévrain, l'affaire des étudiants, en l'occurrence ceux du TUM. Régie technique, billetterie, bar, trésorerie, accueil des participants, annonces d'avant-spectacle,... tout est pris en charge par cette nombreuse équipe de bénévoles, y compris le catering, qui -et c'est pour cela que je le cite en dernier- aurait mérité un effort supplémentaire. Sans reproche aucun, svp!Nous savons ce que c'est que prendre en charge l'accueil d'un festival. Et si je me permets cette remarque, c'est juste en comparaison avec le travail de 'Maman' qui s'en était occupé l'année dernière et dont on nous avait tant vanté les mérites . A part cela, et ce n'est qu'un détail, merci à toute cette équipe dévouée. Merci aussi aux responsables du TUM, Sarah Helleringer et Nicolas Tisserand et à notre vieux compagnon de route, Alain Billon, directeur du service culturel et responsable de la programmation de l'espace Bernard Marie Koltès, Théâtre du Saulcy

 

Enfin, je m'y suis rendu moi-même du vendredi au mardi et y ai accompagné la joyeuse troupe du "Citoyen" (on s'y croirait à la Révolution) afin d'y rencontrer à nouveau nos partenaires du TUM dans le cadre de notre projet "Théâtre Universitaire de la Grande Région". Ce projet, que nous pilotons et qui verra son aboutissement chez nous début novembre 2011, regroupe également le TUN (Nancy) et le Théâtre Universitaire de Sarrebruck, où nous serons d'ailleurs du 8 au 12 juin pour leur festival "Grafiti" avec notre "Boulevard du Boulevard du Boulevard". Comme le signalent Sarah Helleringer et Matthieu Octave, respectivement Présidente et Administrateur du TUM, "L'ouverture sur la Grande Région commence réellement cette année à prendre son sens avec l'échange d'idées et de projets avec les autres théâtres universitaires de Belgique, Nancy, Sarrebrücken et du Luxembourg". Et c'est vrai, que grâce à nos contacts antérieurs menés dans ce cadre et bien sûr à la qualité de l'accueil que nous avons reçu, nous nous y sentions "chez nous"!

 

Et ce, d'autant plus que, passant sur une place bien animée, j'entends quelqu'un qui m'appelle par mon prénom... Isabelle Verhoeven d'Art&Fact! "M'enfin, qu'est-ce que tu fais là?"."et toi?" etc. etc.   Pour sa part, elle conduisait un groupe à Metz et environs pour une visite culturelle dont Art&Fact a le secret... Elle me parle de vitraux à voir... Voyez les photos, et les signatures (pour la deuxième, c'est un peu flou mais mieux connu à Metz!).

 

Une autre marque de la bonne présence de notre Alma Mater dans la Grande Région!

 

Alain Chevalier.

Commenter cet article