Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Après le coup de théâtre de Fès, un incident diplomatique : l'Islande torpille notre tournée au Québec, qui attendait Godot

19 Avril 2010 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

 

Nuage islandais La loi des séries ? La semaine dernière, un accident nous empêchait de jouer au Maroc (voir notre dernier blog). Cette fois, nous ne sommes même pas partis ! A cause d'une poignée d'Islandais qui ne sont pas capables d'entretenir un minimum leurs volcans... Ça s'ramone de temps en temps ça, non ? Y a pas d'justice ma bonne dame. L'invitation de Jean-Marc Larrue à ses 14e Fêtes du Suroit à Valleyfield (QUE) (20-26 avril 2010) datait d'un an; le successeur de Luis Thénon, Robert Faguy, Directeur du LANTISS de l'Université Laval nous proposait de jouer le ma. 20 dans sa belle salle à Québec; Monsieur Charles Houard, notre Délégué Wallonie-Bruxelles International (WBI) à Québec y avait fait une publicité d'enfer et son épouse, préparé nos chambres; nos sympathiques amis Michèle Dion et Pierre Legris nous attendaient de pied plus ferme que ça tu meurs dans leur salle du CÉGEP de Trois-Rivières pour le je. 22; et, enfin, Julie Durandeau et l'équipe de Jean-Marc Larrue brûlaient d'impatience de nous ouvrir la grande salle du Collège de Valleyfield le sa. 24... Lorsque, bardaf et patatras, un bête nuage islandais vient clouer NOTRE avion au sol !

Dimanche 18, jour de notre départ : aéroport de Roissy fermé, et vols d'Air France annulés. Réouverture au plus tôt le lundi 19. Et du coup, tous les autres vols deviennent prioritaires, et plus de places (assises) dans les avions avant le vendredi 23 ! Cloués au sol ! Comme des punaises. Le bordel, quoi !

La prochaine fois, nous prendrons le temps et le bateau (s'il ne s'appelle pas Tita

 

nic II).

En attendant, le Québec attend toujours notre Godot ! To God ?

servicemil1.jpg

Avec l'espoir que ça volera... l'année prochaine, je persiste et signe,

Votre dépité, catastrophé, embêté, ennuyé, désolé, ravagé, affligé, embarrassé, énervé, triste et inconsolable,

Robert Germay

(PS : Empêché de jouer par un nuage, ça, c'est une première ! Un petit historique de nos empêchements de jouer en rond, en quarante ans de tournées internationales :

- en février 1979, nous (le Théâtre des Germanistes, à l'époque) devions jouer Mugnog-Kinder à l'Université d'Anvers (RUCA), et une panne de minibus (loué) nous a fait perdre 6 heures à 50 kms du but. Nous sommes arrivés... lorsque le dernier spectateur venait de perdre patience et de partir. Déception générale.

- en mars 1993, nous devions présenter Ein Fest bei Papadakis à Göppingen (D), et deux comédiennes étourdies ont raté l'arrêt du train en gare de Göppingen. A la fin de leur périple allemand, retour - enfin - à Göppingen, l'heure de la représentation était passée de 3 plombes. Confusion et rouge de la honte.

- en avril 2006, à Cracovie, un comédien qui devait jouer dans Poivre de Cayenne est pris d'angoisses métaphysiques et d'une violente dépression qui obligent son retour à Liège en catastrophe. Angoisse et congés maladies.

- en 2010, à Fès, Dominique/Monique se casse le pied 20 minutes avant de le poser sur scène. Hôpital et béquilles.

- et, 2010 toujours : nuage réputé mordant. Catastrophe naturelle.

Sur le nombre aujourd'hui incalculable de nos tournées, le "déchet" n'est finalement pas excessif, somme toute.

PS 2 : Nous devons partir la semaine prochaine (26-29 avril) à Marrakech. Volera-ce ? Et idem pour début mai : Roumanie et Turquie ? Comme dirait le grand Victor : "Non, l'avenir n'est à personne, Sire, l'avenir est à Dieu".

PS 3 : Ces Islandais ne sont pas raisonnables. Quand on affuble un volcan d'un nom aussi barbare que Eyjafjalajokull, on doit s'attendre à ce qu'il se fâche et érupte un jour, non ? Le Mexicain Popocatepetl pose quand même moins de problèmes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article