Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

La ville de Saint-Louis (F) attendait Godot depuis 2 ans. Il est arrivé pour le 27e THEATRA (11-12 oct. 2013). C’était le dernier Godot.

21 Octobre 2013, 14:29pm

Publié par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

 

Dernier Godot St Louis oct. 2013

 

Les photos

 

Créé à Liège en 2010, notre Dernier Godot de Matei Vizniec partit très vite en tournées internationales ; successivement : Metz (F), Bratislava (SK), Minsk (BY), en 2010 ; Angers (F), Buffalo (USA), Québec, Valleyfield (CAN), et Vilnius (LT) en 2011. Et l’année devait  se terminer à Saint-Louis (F), au festival THEATRA en octobre.

Las, une cigogne était entretemps passée chez David, bouleversant quelque peu la vie de notre Godot… et dès lors, les projets prévus pour lui par le TURLg. Ce qui nous amena à annuler notre participation – pourtant déjà promise – à THEATRA 25. Comme le dit Beckett, un personnage de la pièce de Visniec : « Le théâtre [était] mort » et il fallut deux années pour réattirer Godot sur les planches. Et c’est avec en point de mire THEATRA 27 d’octobre 2013, que l’équipe (David Zapico, Vincent Canueto, Renaud Minet et le Chef) se remit à l’ouvrage pour réanimer la bête. Bien nous en prit, car le public de Saint-Louis nous réserva un très bel accueil ce samedi 12 octobre à 13h15 à la salle La Coupole, lors de notre représentation hors concours. De notre côté – côté scène – après tous nos détours non-francophones (Slovaquie, Belarus, Etats-Unis, Lituanie), nous avons apprécié de re-jouer pour un public entravant la langue adoptive de Visniec, un public connaisseur qui plus est, dont les réactions nous ont clairement montré qu’ils savaient ce que c’est que d’attendre Godot.

Certes, c’est notre dernier Godot, mais, espérons-le, pas notre dernière visite à Saint-Louis. Il faut dire que le TURLg était déjà là lors de la création de THEATRA en 1987[1], en la personne de Robert Germay qui participait à cette première édition en tant que membre du jury. Cette première édition fondatrice, pilotée dès alors par Cathy Aulard (et son André Leroy des Tréteaux de Haute-Alsace, de Mulhouse) flanquée de Jean Ueberschlag se montrait très prometteuse, et le TULg (qui n’était pas encore Royal alors) se fit un devoir d’être prêt pour la 2e édition, avec un spectacle, cette fois : c’est ainsi que notre fameux Projecteur réparé… ? de Karl Valentin fut programmé en ce vendredi soir d’ouverture du 2e festival, le 14 octobre 1988.

Par la suite, nous avons participé à THEATRA avec Passion d’Edward Bond (représentation scolaire) en anglais ! (prix spécial du jury) en 1989 ; En pleine mer, de Mrozek en 1991 ; Ein Fest bei Papadakis (en allemand et grec) du Grips Theater en 1993 ; Communication à une académie de Kafka, en 1995 ; L’Innocence des bœufs d’Alphonse Allais en 1996 ; L’Enseigneur de Jean-Pierre Dopagne en 2006 ; Le Joueur de flûte, d’après Robert Browning, en plein air l’après-midi sur la place de la Mairie, en 2010 ; et donc, enfin, Le Dernier Godot de Matei Visniec, en 2013. Soit 10 participations avec 9 spectacles sur 27 éditions.

Le plaisir que nous trouvons à participer à THEATRA depuis l’origine est lié à l’ambiance très particulière que procure ce grand rassemblement de troupes amateurs dynamiques en un endroit et en un temps très serrés – avec ce micro-climat si typique de la Haute-Alsace ! – ; mais il est aussi tributaire de l’accueil sympathique et l’organisation bien rodée dont sont responsables Cathy Aulard et Line Parra et leurs équipes soudées.

A la revoyure, donc ?

Robert Germay

------
[1] Par parenthèse, on notera que, la même année, un autre festival de théâtre amateur voyait le jour plus à l’Ouest, dans le Maine-et-Loire, à Cholet : “Les Arlequins”. Il est lui aussi toujours très vivant aujourd’hui.L e TURLg y a participé en 1992 avec En pleine mer. Fermez la parenthèse.

Commenter cet article