Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

« Le Procès » à la 16e Edition du Festival International et Universitaire des Arts de la Scène et de l’Artois, Arras, du 22 au 29 mars 2013.

21 Mai 2013, 12:39pm

Publié par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

P1010061Les photos

 

Première participation de notre théâtre à ce festival organisé par le Service « Vie Culturelle et Associative » de l’Université d’Artois sous la houlette de sa responsable administrative Laurence Buthod. Toute une équipe qui ne s’est pas ménagée pour rendre notre séjour agréable et riche en rencontres.  Une vingtaine de spectacles, lectures, animations, concerts, expositions, programmés « in » ou programmés « off »,  qu’ils soient du cru ou qu’ils soient venus de Paris, Lyon, Lille, Séville… Une affiche qui a fait résonner de nombreux lieux culturels arrageois, depuis le théâtre municipal (dont vous pouvez voir la scène principale dans notre série de photos)  jusqu’aux espaces du Bâtiments des Arts de l’Université d’Artois  en passant par l’une ou l’autre librairie.

 

Nous y retrouvions aussi des visages connus comme ceux de la Compagnie Teatron de Metz avec qui nous avions mené l’aventure du spectacle UniGr « A table », mais aussi celui d’un étudiant,  Clément Bailleul, qui avait participé à notre atelier du master ULg en arts du spectacle et qui faisait partie de l’équipe organisatrice de ce festival. Réseau quand tu nous tiens…

 

Bravo à toute notre équipe du « Procès » qui y a tenu la barre haute malgré quelques aléas. Mais là, je passe la parole à Brice Ramakers pour vous en dire plus.

 

Alain Chevalier.

 

Une bande de joyeux compagnons a pris la route jusqu’à Arras. Les précautions d’usages étant prises (Vincent souligne à juste titre que la France ne dispose pas de Jupiler en suffisance), nous nous engageons dans ce sympathique Festival International des Arts de la scène de l’Artois. L’accueil est chaleureux, à l’image de notre nounou Maria, destinée à rendre notre arrivée plus agréable. Le programme est chargé : 4 à 5 spectacles par jour! Une programmation «in» est organisée par le département «Culture» de l’Université tandis qu’un «off» est proposé par une initiative étudiante.

 

Les alentours industriels de notre Formule 1 nous ont permis de dégoter un costume de catcheur (qui sied à merveille à chaque personne qui l’a essayé). Pas trop l’occasion de faire la fête néanmoins : un malencontreux évènement a voulu que notre merveilleuse chauffeuse (de mini-bus) Shani remplace Victoria au pied levé (c’est le cas de le dire)! L’organisation du festival s’est pliée en quatre pour nous offrir une magnifique salle de répétition et, finalement, il aurait suffit de teindre Shani en blonde pour que l’illusion soit presque parfaite (bravo!).

 

Crevés à la fin de la représentation mais contents d’avoir surmonté ensemble ce petit problème, nous sommes rentrés à Liège dans la joie et la bonne humeur — et avons racheté quelques dernières Jupiler car, selon Renaud, quand on arrive en Belgique, «c’est comme ça que ça doit se passer». Je n’ai pas osé le contredire.

 

Merci encore à l’organisation du Festival International des Arts de la scène et de l’Artois pour leur accueil!

 

Brice.

Commenter cet article