Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

MIĘDZYNARODOWEGO FESTIWALU TEATRÓW NIEZALEŻNYCH PRO-CONTRA 2010

12 Octobre 2010 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

Carrefour.jpgDu 01 au 03 octobre, la troupe du Miroir aux Camisoles s’est rendue, pour sa deuxième tournée, en Pologne, et plus précisément à Sczeczin (prononcer “Chéchin”).

Après un voyage agréable et reposant pour tous les comédiens (le régisseur ch’échinant à garder le volant) nous sommes arrivés à destination dans les environs de vingt heures. Là, nous avons rencontré Tomek, le charmant bénévole chargé de nous accueillir et guider, ainsi que son meilleur ami, surnommé Potomek par nos soins. Comme vous le voyez, la bonne humeur et les calembours étaient au rendez-vous. Pour associer les plaisirs de l’esprit aux plaisirs du palais, nous nous sommes offert un restaurant gastronomique et sympathique, pressentant avec raison que les autres repas seraient principalement composés de choux.

Le lendemain, nous découvrions le programme du festival et lisions que le tournoi serait ouvert par le “turnejCzekajac na Godota/ S. Becketta”. Lisant l’affiche, nous avons posé trois constatations.

D’abord, les Polonais mettent des “a” à la fin des noms propres, ce qui est quand-même étrange. Christelle Burtona sur une affiche, ça m’aurait fait bizarre…

Ensuite, nous allions voir 3 (trois, oui TROIS) fois En Attendant Godot sur la même soirée (et pas une seule fois en français!). Pensée émue pour nos collègues qui jouaient Le Dernier Godotde Visniec le même week-end à Minsk. Pensée réjouie pour le Chef qui a eu l’originale idée de ne PAS monter En Attendant Godot. Pensée vengeresse pour le responsable de la programmation qui n’est pas f… de répartir ce genre de spectacle, potentiellement lent et lourd. Celui-là, on l’aurait bien achéchiné!

Enfin, il était question de tournoi… Nous nous renseignons donc auprès de notre Tomek attitré: Qui est le jury? Quel est le prix? Les autres pièces sont-elles en compétiton aussi? Nous avons eu peu de réponses claires mais avons compris l’essentiel: nous ne devrions pas voter et notre pièce n’était pas en compétition. Pour l’instant!

Par malheur (ou par bonheur pour nos cerveaux), la troupe russe n’est jamais arrivée en Pologne… et n’a donc pas pu nous présenter sa version de Godot. Nous nous sommes donc contentés, au propre comme au figuré, de deux Godot en polonais. Le premier Godot, interprété par le Nie Ma Théâtre, organisateur du festival, nous a surpris par sa créativité. Le deuxième Godotnous a ravis par son absence. Le troisième Godot, plus traditionnel, nous a confirmé que trois Godotsur une soirée, ch’est chinopportun.

Tchintchin.jpgPour clôturer la soirée en beauté, nous sommes allés trinquer avec des Norvégiens (Tchin ! Tchin !), des Allemands (Tchin ! Tchin !) et des Polonais (Tché ! Tchin !) dans un café étudiant, digne d’être liégeois à mon avis. Ce qui nous a confirmé ce que d’autres tournées nous avaient déjà appris : la bière de l’Est est pas dégueu, didju !

Le lendemain samedi, nous avons animé un atelier (in English of course) qui a, somme toute, bien fonctionné. La sauce a pris comme dirait l’autre. Comme quoi, et comme dirait le Chef, pour faire du théâtre, y’a pas forcément besoin de parler !Atelier.jpg

Ensuite, nous avons assisté à 5 représentations qui nous ont promenés de bonnes surprises en coups de cœur et de coups de cœur en découvertes.

Parmi celles-ci, citons 4.48 Psychosede Sarah Kane, par le théâtre Immaturus, venu de Norvège.Comme nous utilisons des extraits de la pièce dans notre spectacle, c’était évidemment intéressant de la voir jouée en entier. Et nous n’avons pas été déçus : le choix du texte et la mise en scène étaient courageux et assumés, l’interprétation sans faille et le résultat bluffant !

Citons aussi Make some tea, par le Cirkus Mlejn Théâtre de Prague, un spectacle de cirque théâtralisé : du trapèze, de la jongle, de la poésie, de l’humour… le rêve !

Enfin, citons et encensons Smile outside the Pocket, par le théâtre Red the Nose Paper venu de Suède. Un spectacle de clowns muet, poétique, drôle et touchant… ce serait parfait pour un RITU !! 

Pendant ce temps, il nous a semblé comprendre vaguement que le règlement du concours avait plus ou moins été modifié et que nous devrions peut-être voter et qu’on serait approximativement en compétition. Bref, on a rien compris !

De tout façon, on s’en fiche ! On a joué, ils ont applaudi, certains nous ont complimentés et on n’a rien gagné, na !

Et la Pologne ? Ben… la Pologne, c’est comme partout : c’est riche et c’est pauvre, c’est nouveau et c’est vieux, ch’est chinistre et clinquant.

Chechi n’est pas une enseigne Carrefour derrière des échoppes croulantes !

 

Bref, c’est mondialisé, rien de neuf sous le soleil !A part un petit nom pour désigner les parties intimes des dames… Vous devinez lequel ? La chéchine, évidemment !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article