Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège
Articles récents

Angers, avril 2013, ou le retour du guerrier

2 Mai 2013 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

DSC05031.JPGQuelques photos (en attendant mieux...)

 

De mars 2011 – notre première visite à Angers – à avril 2013, ce ne sont pas moins de cinq spectacles du TURLg qui ont été reçus par l’Université d’Angers : par ordre chronologique :

- Le Dernier Godot, de Matei Visniec, 27 mars 2011 pour le Festival de Théâtre Universitaire « De Cour à Jardin » (voir notre article).

- Le Crime Galilée, de Pierre Wathelet et Communication à une académie de Franz Kafka, 17-19 janvier 2012, pendant la semaine thématique « sur la mémoire organique » (voir notre article).

-Le Procès de Franz Kafka, 19 mars 2012, dans le cadre du « Travail de mémoire et droits de la victime » (voir notre article).

- Poivre de Cayenne de René de Obaldia, pour le 5ème Festival « De Cour à Jardin », 27-2 avril 2012 (NB : au même moment, le TURLg présentait L’Enseigneur de Jean-Pierre Dopagne et Si tu m’aimes de Hans Sachs au Festival « Paroles paroles » de Honfleur… !)

- et, enfin, Don Juan revient de guerre de Ödön von Horvath, 2-5 avril 2013, pour la 1ère édition du Festival de la création universitaire.

Le nom a changé, en effet ; de « De Cour à Jardin » sera désormais « Création universitaire », mais le principe reste le même : accueillir des spectacles universitaires à l’Espace Culture de l’Université. Simplement, pour des raisons qui la regardent, l’Université d’Angers a décidé de confier l'organisation du festival « nouvelle formule » à une équipe renouvelée, toute féminine cette fois (avec Lucie (Mauget) et Sophie (Génot), entre autres), qui nous a dégoté des logements sympas chez « l’habitant ».

Qu’on se rassure, nous avons eu le plaisir de revoir, parmi les spectateurs de Don Juan, nos vieux amis Jean-Charles Birotheau, François Legrand, et Pierre-le-régisseur, toujours bon pied bon œil.

C’est donc en ouverture de ce nouvel évènement culturel angevin que nous avons presté, le jeudi 4 avril à 20h301.

L’équipe d’accueil de choc nous a aussi offert deux intéressantes visites culturelles : la salle « Le Chabada », the place to be en matière de musique rock ou apparentée, et le fabuleux Théâtre du Quai, le nec plus ultra en matière de conception architecturale théâtrale. Deux belles découvertes pour nos jeunes liégeois(es).DSC05021

En rappelant que l’Université d’Angers était présente à RITU 30 (le 21.02.2013 avec Somewhere de Tennessee Williams, accompagnée de Lucie elle-même), on peut terminer ce bref rapport en disant que, en un mot comme en cent, les relations Angers-Liège sont au beau fixe. Et ce n’est pas une bête formule creuse.

Á la prochaine ! ?

Robert Germay

1Nous aurions dû également présenter notre spectacle le 3 au Château du Plessis-Mace, dans le cadre de la clôture du festival étudiant "Très Tôt en scène". Malheureusement, la représentation a été annulée, faute de réservations suffisantes. Cela nous a permis de passer une bien agréable après-midi au soleil, à la terrasse d'un sympathique café...

Lire la suite

Un Magritte pour un ancien ou l'inverse...

29 Avril 2013 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Hep - les ancien(ne)s...

Bonjour à tous,
Pierre Duculot, un ancien du TURLg,  fait son chemin. Vous avez peut-être déjà vu son dernier film.  Un petit coup de main? Voici ce qu'il nous a envoyé.
Les MAGRITTE DU CINEMA attribuent un prix du public à un des premiers films sortis en 2012.
AU CUL DU LOUP, que vous êtes nombreux à avoir vu, concourt dans cette catégorie. Si vous l'avez aimé vous pouvez nous soutenir, en 30 secondes, en votant pour le film. C'est simple: cliquez sur le lien ci-dessous (http://www.lesmagritteducinema.com/public_vote.php?lang=fr). Un mail de confirmation va arriver. Confirmez à ce moment votre vote.
Vous pouvez aussi inciter des amis (qui ont vu le film, bien entendu) à voter! Il suffit de forwarder ce message.
D'avance merci, 
Pierre
Dépéchez-vous si vous voulez voter : deadline : demain le 30 avril!
Lire la suite

Bricole(s) quenienne(s) : montage par le Théâtre Universitaire Royal de Liège

12 Décembre 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Ca turbine au TURLg

Le Jeudi 29 novembre, à 18h00, au programme de

« Parentés. Raymond Queneau et l’esprit de famille »

Colloque international.

 


2012-11-29-19.54.18.jpgLes photos

 

 

 

Ce jeudi 29 novembre, la Salle des Professeurs de notre Alma Mater (Superbe salle art déco pour ceux qui ne la connaissent pas – voyez ici) résonnait des accents de notre montage « Bricole(s) quenienne(s) », présenté dans le cadre du Colloque susmentionné,  organisé conjointement par le Département de Langues et de Littératures romanes de l’Ulg et l’Université Sorbonne Nouvelle Paris3.

Il s’était agi pour nous de répondre à une demande de notre ancien Doyen et Administrateur, le professeur Jean-Pierre Bertrand et de Kanako Goto, cheville ouvrière de ce colloque, qui voulaient proposer aux participants un montage théâtral lié à l’œuvre de cet auteur prolifique. Notre choix s’est rapidement porté sur « Chêne et chien » son « Roman en vers » à caractère autobiographique, texte auquel nous avons ajouté l’un ou l’autre poèmes que nous appréciions particulièrement. Un choix qui s’est avéré très judicieux et tout à fait approprié à la thématique du colloque. En voici les premiers vers :

 

Je naquis au Havre un vingt et un février

en mille neuf cent et trois.

Ma mère était mercière et mon père mercier:

ils trépignaient de joie.

Inexplicablement je connus l'injustice

et fus mis un matin

chez une femme avide et bête, une nourrice,

qui me tendit son sein.

De cette outre de lait j'ai de la peine à croire

que j'en tirais festin

en pressant de ma lèvre une sorte de poire,

organe féminin.

 

Et tout ce qui suit est à l’avenant: jeux de mots, jeux sur les mots, mélange des genres et des niveaux de langue, prosodie surprenante, force des images,…  une belle et riche matière, que ce soit sur le  plan de la forme ou du fond, et dont l’adaptation scénique constituait pour nous un beau  défi.

C’était donc un travail sur une partie peu connue de l’œuvre de Raymond Queneau que l’équipe réunie pour l’occasion (merci aux Anne : Miczinski,  Votion, et –Sophie Poussier ainsi qu’à Christelle Burton et à Giancarlo Erbi!) a été ravie de découvrir en détails et de mettre en scène. Ce qui fut fait avec peu de moyen car nous avions opté dès le départ pour une représentation in situ,  dans les lieux mêmes du colloque, nous privant par-là de toute la technique de notre salle récemment rééquipée. Avec un powerpoint type colloque, un micro, deux tables et quelques lampes de bureau, nous avons ainsi proposé une demi-heure d’interprétations, de lectures ou de relecture, de mise en voix ou en corps, de ces textes choisis. Et c’est peu dire que notre spectacle fut bien reçu par ce public de spécialistes de R. Queneau, qui ont été nombreux à venir nous trouver pour nous féliciter.

Qui sait ? Voilà donc Bricoles queniennes, une petite forme théâtrale achevée qui nous pourrions  représenter à nouveau à l’une ou l’autre occasion.

 

Alain, le 11 décembre 2012.

Lire la suite

Un Mini-Festival réunit Liège et Minsk à Tallinn et à Tartu, 10-13 octobre 2012

25 Octobre 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

photos-suite-0211.jpgLes photos

Kalev Kudu, du Théâtre universitaire de Tartu (Estonie), a eu la bonne idée d’organiser en Estonie un festival de théâtre universitaire que, vu ses maigres moyens, il devait bien baptiser « Mini-Festival », puisqu’il ne réunissait que Liège, Minsk et Tartu, mais qu’il considère manifestement comme un premier pas vers l’organisation future d’une rencontre plus importante en terme de participation internationale.

Notre ami Kalev est un habitué de Minsk, où il preste régulièrement des mises en scène avec les étudiants de l’Université du coin.  Mais il mène aussi des échanges fréquents avec Liège, puisqu’il a déjà participé, depuis 2007, à quatre RITU’s organisés par le TURLg (2007, 2008, 2011 et 2012), tandis que le TURLg, lui, visitait à deux reprises l’Estonie avec Fin de siècle sur l’île en 2008, avec Le Joueur de flûte en 2011 et, cette année, donc, avec Communication à une académie de Kafka. Ces relations entre Liège et Tartu/Tallinn sont, il faut le dire, singulièrement facilitées par l’existence d’une coopération bilatérale solidement implantée entre l’Estonie et le WBI (Wallonie-Bruxelles International) ; ce dernier aidant le TURLg dans les frais de transports internationaux vers Tallinn. Sur l’origine de ces relations fructueuses avec l’Estonie, voir les articles de notre blog du 13.11.2008 (http://turlg.over-blog.fr/article-24708865.html), et du 8.6.2011 (http://turlg.over-blog.fr/article-tallinn-treff-festival-5e-edition-28-mai-1-juin-2011-accueille-notre-joueur-de-flute-76073002.html) .

Tartu ayant montré à notre RITU 29, en février dernier, sa version de En Pleine mer de Slawomir Mrozek, c’est, logiquement, la version turlgienne de la même pièce qui devait être présentée la semaine dernière au mini-festival de Tallinn/Tartu (le 10/10 à Tallinn et le 11/10 à Tartu). Ce spectacle, qui tourne depuis 1991 ( !), a déjà visité 4 continents : il était bien temps qu’il soit présenté au public estonien, ainsi que le prévoyait, d’ailleurs, le très officiel projet de coopération bilatéral 2011-2013 entre le WBI et l’Estonie.

Las, alors qu’il a déjà tant bougé et connu tant de versions et de distributions différentes, notre Mrozek n’a pas pu faire ce voyage pour cause de failles (maladies) dans la distribution. C’est donc Communication a une académie de Franz Kafka, un autre « hit » du TURLg qui, lui aussi, a connu plus de 100 représentations aux quatre coins du monde depuis 1994, qui a été proposé à la place.

Re-las, ici aussi la distribution était en rade : Vincent Pagacz, dernier titulaire en date du rôle, a dételé. Il fallait donc mettre en scène un nouveau singe. C’est Haroun Mouzzouri qui a repris le challenge. Sa prestation a été présentée à Liège pour une séance privée organisée au Château de Colonster le 15 septembre par le service de Neurologie du CHU à l’occasion de la retraite du Professeur Gustave Moonen.  L’accueil du public lors de cette première très particulière fut excellent et rassura l’équipe quant à la prochaine tournée estonienne. Et en effet, Haroun a parfaitement assuré : il a démontré que, avec son singe à lui aussi, le spectacle peut (continuer à) passer la barrière de la langue. Ce fut le cas à Tallinn le soir du 10 octobre, où seules deux spectatrices du public étaient francophones (de l’Institut Français), et la confirmation ne tarda pas, le lendemain à Tartu, où la satisfaction du public était tout aussi manifeste. Nous devons ici remercier particulièrement Anna Ayanoglou, la lectrice en place à l’Université de Tartu, déléguée de WBI, qui a mobilisé ses étudiants de français pour assister au spectacle le jeudi soir d’abord, et pour participer à une discussion – en français ! – avec la troupe à l’Université, le vendredi après-midi. DSCN0247.JPG

Nous n’avons malheureusement pas pu (pour cause de retour anticipé en vue des élections communales) assister à la première de la nouvelle mise en scène de Kalev Kudu (La Vie réussie de Pavel Prjaško, un auteur russe contemporain) mais ce n’est que partie remise, puisqu’il la présentera à Liège lors de la prochaine édition de notre RITU (25.02 – 03.03.2013). Quant à nous, nous comptons bien remplir notre contrat d’échange et retourner l’an prochain à Tartu avec une version réactualisée d’En pleine mer : les répétitions avec une toute nouvelle équipe ont commencé dès la semaine de notre retour !

Bilan positif donc, du point de vue théâtral en tout cas. Un - non, deux – petits – non, gros - bémols : 1) le logement à l’Auberge « Allur » à Tallinn était pour le moins élémentaire, mon cher Watson (ah ! le confort de l’Auberge Simenon…) ; 2) nous nous étions promis de ne plus voyager avec Air Baltic, et nous aurions dû tenir notre promesse… : alors que nous n’avons eu aucun problème à l’aller, et que, pour une fois, aucune de nos valises n’avait été égarée lors du transit, au retour, nous avons dû débourser 30 euros ( !) par personne pour nos valises personnelles, sous prétexte que notre e-ticket  mentionnait 0 bagages… un système à la Ryan Air, quoi, mais version luxe (car le prix du billet dépassait largement les tarifs de la célèbre compagnie irlandaise). Et, pour l’anecdote, cette compagnie, qui est également drastique sur le poids, les dimensions et le nombre de bagages à main, a imposé à une passagère une amende de 50 euros à l’embarquement, parce que son bagage à main ne correspondait pas à la norme. En résumé, pas le choix : t’as un bagage ? tu payes !  Si donc vous voyagez avec Air Baltic, choisissez l’été, ça pèse moins lourd, ou voyagez avec 5 couches de vêtements sur le dos.

Mais que tout cela ne nous empêche pas de remercier une fois encore Kalev Kudu d’avoir eu l’initiative de ce projet, Anna Ayanoglou et ses étudiants de nous avoir reçus si gentiment, et Wallonie-Bruxelles International d’avoir financé notre voyage.

Robert Germay et Dominique Donnay

Lire la suite

Demande de comédiens étudiants

5 Octobre 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

79317404theatre-gif.gif

Vous avez des talents d’acteur et d’improvisation ?

 

L'ULg recherche 2 personnes (1 garçon+ 1 fille) pour un projet de vidéo dans le cadre des activités ULg destinées aux rhétos.

 

-        Avoir une bonne voix très expressive et une bonne présentation

-        Etre étudiant (18-25 ans)

 

La mission : intervention dans l’écriture (quelques heures), tournage (1 jour), enregistrement voix (quelques heures).

 

Timing : Etre libre l’équivalent d’1,5 /2 jours entre le 10 et le 18 octobre

 

Rémunération : contrat de jobiste ULg

 

Contact : Manifestez votre intérêt rapidement (+n° GSM ) auprès de Séverine Maron – severine.maron@ulg.ac.be

 

*** 

 

Suivez l'ULg sur Facebook

Lire la suite

Projet interreg : tournage le 5 décembre

4 Octobre 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

Nous venons d'apprendre que le tournage du projet Interreg dont nous vous parlions dans l'article précédent aura lieu le

 

MERCREDI 5 DECEMBRE 2012 (toute la journée)


 Rappelons qu'il s'agit d'un projet interrégional qui recherche des comédiens pour tourner de courtes scènes pédagogiques à destination des étudiants (les textes nous parviendront sous peu).

Voici les profils recherchés :
A) pour des scènes en français :
-2 étudiants (H/F)
-1 homme
-1 femme (pour jouer le rôle de chef d'entreprise)

B) pour des scènes en allemand, des germanophones. Voici les profils recherchés :
-2 étudiants (H/F)
-1 jeune qui commence à travailler
-1 femme un peu plus âgée

Si le projet vous intéresse, voulez-vous bien nous le faire savoir, soit par mail à  turlg@ulg.ac.be ou au 04/366.5295

 

Merci d’avance pour votre collaboration,

L’équipe du TURLg

Lire la suite

Demande de comédiens pour un projet Interreg

4 Octobre 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

bandeau_site_juin_2012.png

Nous avons reçu une demande de l'ISLV (Institut Supérieur des Langues Vivantes), qui cherche, dans le cadre d'un projet interrégional, des comédiens pour tourner de courtes scènes pédagogiques à destination des étudiants (les textes nous parviendront sous peu).

L'ISLV recherche donc des acteurs qui seraient libres fin novembre/début décembre (maximum deux jours de tournage).

Voici les profils recherchés :
A) pour des scènes en français :
-2 étudiants (H/F)
-1 homme
-1 femme (pour jouer le rôle de chef d'entreprise)

B) pour des scènes en allemand, des germanophones. Voici les profils recherchés :
-2 étudiants (H/F)
-1 jeune qui commence à travailler
-1 femme un peu plus âgée

Si le projet vous intéresse, voulez-vous bien nous le faire savoir, soit par mail à  turlg@ulg.ac.be ou au 04/366.5295

 

Merci d’avance pour votre collaboration,

L’équipe du TURLg

Lire la suite

IXe Congrès Mondial de l’Association Internationale du Théâtre à l’Université Théâtres Universitaires (AITU/IUTA) Minsk, du 2 au 6 juillet 2012

20 Septembre 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

Photos-DD-bis-0201.JPG

Puis... Rendez-vous en 2014!

(Les photos)

Oui je sais, c'est déjà loin (mais les vacances n'aident pas vraiment la tenue à jour de notre blog!)...

Le IXème Congrès Mondial de notre Association Internationale du Théâtre à l'Université s'est déroulé chez nos amis de l'Université d'Etat du Belarus à Minsk du 2 au 6 juillet 2012 sur le thème : "Traditions. Recherche. Expérience. Les composantes essentielles du Théâtre Universitaire contemporain".

Katsia, Sarhei et Wladimir, entourés de leur équipe administrative renforcée par un bataillon d'étudiants bénévoles et dévoués, ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir les quelque 300 participants, représentant 61 institutions et venus de 33 pays différents : Allemagne, Argentine, Bangladesh, Belarus, Belgique, Bulgarie, Brésil, Chili, Croatie, Géorgie, Espagne, Estonie, France, Italie, Canada, Chine, Corée, Etats-Unis, Lituanie, Mexique, Moldavie, Pays-bas, Philippines, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Suisse, Turquie, Ukraine, Uruguay. Vous avez dit "Congrès Mondial"?

Il est extrêmement difficile de s'imaginer ce qu'est un Congrès de l'AITU et son ambiance. Vous qui nous lisez savez peut-être déjà ce qu'est un RITU : plusieurs spectacles par jour ; des rencontres avant et après les représentations ; des ateliers le matin ; un colloque en fin de semaine ; une excursion en bateau le cas échéant... Un Congrès de l'AITU, c'est la même chose, mais multipliez-y le nombre de participants et le nombre de pays représentés, multipliez-y aussi les colloques et les ateliers, et ajoutez-y des démonstrations pratiques.

C'est ainsi que le programme de ce IXe Congrès a proposé 54 communications scientifiques, 89 démonstrations, 8 ateliers, 4 sessions plénières et deux laboratoires d'art dramatique. Quant au Festival Koufar et à sa 9e édition qui se tenait en parallèle, son affiche avait programmé 13 spectacles des plus variés. Vous en retrouverez la liste sur http://www.theatre-fest.bsu.by/eng/kufar.html.DSC05038.jpg

Pour notre part, en plus de la communication que j'ai faite le mardi 3 juillet sur "La pédagogie de Jacques Lecoq ou la réinvention constante des traditions", Robert, Dominique et moi-même avons participé activement aux réunions du Comex et à l'Assemblée Générale de l'AITU. Dominique et Marco ont également animé un atelier pratique intitulé "Rythme, mouvement, espace" (bravo aux nombreux participants qui ont travaillé pendant deux heures un jour de canicule, dans une salle de gymnastique peu aérée...). Et Marco (qui nous accompagnait, car sans l'incident de santé du chef, nous devions aussi y présenter notre infatigable "En pleine mer" à la distribution renouvelée), il a assuré un rôle d'ambassadeur et de relations publiques sans précédent auprès des étudiants et étudiantes. Ce qui nous a valu il y a une bonne semaine, la tenue d'un atelier en nos murs par une participante bulgare du Congrès.

Voilà, une équipe bien présente à Minsk. Un premier contact aussi pour Dominique avec les coulisses des travaux de l'AITU. Une participation réussie et de bon augure pour préparer le prochain et 10ème Photos-DD-bis-0315.JPGCongrès qui se déroulera... chez nous! "20 ans après" notre congrès fondateur!

Lire la suite

STAGE D'INITIATION AU MAQUILLAGE

13 Juillet 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

STAGE
Du 27 au 31 août 2012

 

Initiation au maquillage de scène, par Dominique Brévers


Objectifs de la formation
donner au stagiaire une vue d'ensemble du travail de maquillage de scène: la nécessité de créer un personnage, l’éloignement du spectateur, les effets de l'éclairage...
donner au stagiaire une vue d'ensemble des produits existants, de leur utilité, comment s'en servir, où les acheter…
démonstration des applications de certains produits, du plus simple au plus complexe...
travail du vieillissement: démonstration du vieillissement, analyse de divers documents...essais des stagiaires les uns sur les autres, avec matériel professionnel, travail avec miroir...

Quand ?

Du 27 au 31 août 2012 de 19h à 22h

Où ?

Théâtre Proscenium, rue Souverain Pont, 28 à 4000 Liège

Combien ?
50 € (pour les membres des troupes en ordre de cotisation ALTA) ; matériel compris.
80 € (non ALTA)

 

Brévers Dominique est diplômée de l'enseignement supérieur artistique, section arts plastiques. Maquilleuse professionnelle depuis 1996. Artiste conférencière au conservatoire royal de Liège (esact),section arts dramatiques.
 
Collaboration avec de nombreux metteurs en scènes: Jacques Delcuvellerie, Philippe Sireuil, Isabelle Pousseur, F.Croetz, Kristof Warlikovsky, T.Oestemeir, Jean Lambert, Nathalie Mauger, Fabrice Murgia, Jeanne Dandois,  B.Isaia, Mathias Simon, Charlie Degotte, Françoise Bloch, Isabelle Guyselinx...avec la création des maquillages, coiffures, masques, perruques, effets spéciaux...
Collaboration avec de nombreux établissements: Théâtre de la Place, Théâtre National de Belgique, Théâtre Varia, Théâtre Océan Nord,  La Monnaie, Le Festival de Liège, Les Ateliers de la Colline, Le Théâtre de la Communauté, Le Créham, Le Proscenium, Le Moderne, La Province, Le Grand Gousier...
Quelques courts métrages publicitaires à Liège et Bruxelles.
Stages masques et maquillages aux Ateliers d'art contemporain.
 Participation aux décors et accessoires de l'exposition "Tout Simenon" au musée Saint Georges à Liège ;"Un soir avec Brel" à la fondation Brel à Bruxelles ; "J'avais 20 ans en 45"à Bruxelles"

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Inscriptions avant le 10 août 2012

Les inscriptions ne seront effectives qu’après :
1. Inscription par mail  (theatreproscenium@yahoo.fr)
ET
2. paiement sur le numéro de compte d’ALTA
BE33 0688 9383 7546

Précisez-y
votre nom,
l’intitulé du stage,
le nom de la troupe à laquelle vous appartenez.

Ne trainez pas … le nombre de places est limité.
Vous recevrez un mail de confirmation.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas :
theatreproscenium@yahoo.fr    ou  0479/82 24 36 (Jeanne Noirfalisse)

Pour qui ?

Tout(e) comédien(enne) en herbe … ou pas… âgé(e) de minimum 18 ans.


 
 
 

Lire la suite

René Hainaux s'est éteint.

26 Juin 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

renehainaux.jpgNous avons appris avec tristesse le décès de René Hainaux fin de la semaine passée. Il s'est éteint paisiblement à son domicile de Bruxelles à l'âge de 94 ans, après un vie bien remplie et c'est peu dire.

 

René Hainaux fut surtout connu comme comédien au Théâtre National de Belgique depuis la création de celui-ci à la sortie de la guerre et comme professeur au Conservatoire Royal de Liège ou à l'INSAS. Il fut aussi un des piliers de l'Institut International du Théâtre (IIT-UNESCO) depuis sa fondation en 1948.

Pendant ses études de Romanes à l'ULg à la fin des années 30, il montait déjà sur les planches avec le Cercle des Romanistes, parallèlement aux étudiants de Classique, et participait ainsi, au même titre, à la préhistoire du Théâtre Universitaire Liégeois (voir sur notre site "l'Histoire du Turlg" sous l'onglet "Le Turlg, c'et quoi"). Rien d'étonnant sans doute qu'il ait appelé ensuite deux romanistes, membres actifs du Théâtre Universitaire à l'époque, (Max Parfondry et Alain-Guy Jacob) et un germaniste (Robert Germay, lorsqu'il était Directeur du TLG), dans son équipe de chargé de cours au Conservatoire.

Mais de mon côté, ce sont surtout les vingt ans de proche collaboration que j'ai eue avec lui dans le cadre des travaux du Centre de Documentation de Théâtre et Publics asbl que je retiendrai. J'y avais été engagé dès 1990 grâce, notamment, à mon implication au TURLg. Cet emploi m'a donné la grande chance de le côtoyer de près et de très bien le connaître. Une biographie à son sujet est d'ailleurs sortie de presse il y a peu, à laquelle j'ai été ravi d'être associé (cf l'article sur le site Culture de l'ULg).

Je lui dois beaucoup professionnellement et humainement.

Nous adressons à sa femme, Françoise Ponthier, à la famille de René et à ses proches l'expression de notre profonde sympathie.

 

Alain

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>