Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège
Articles récents

Le Turlg en Poulidor... 2ème au jogging Entreprise-Université de Liège, Science Park, 6 juin 2012

12 Juin 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #La vie (parallèle) du TURLg

Pour la troisième fois consécutive, j'ai eu le plaisir de participer à ce jogging de la solidarité organisé par l'Interface

Entreprises-Université de Liège

 

.Jogging.jpgles photos

 

Voici un extrait du mail que viennent de nous envoyer  les organisateurs :

 

"Il est temps de conclure cette 6ième édition du Jogging/Marche Entreprises-Université du LIEGE science park, qui nous a permis de vivre ensemble un grand moment de solidarité au profit de la lutte contre les leucodystrophies.

Le bilan de cette année dépasse toutes nos espérances : 662 participants auxquels s'ajoutent 67 supporters. C'est donc 729 personnes issues de l'ULg et des entreprises partenaires, qui se sont mobilisées en force autour de cette initiative d'ELA et de l'Interface. Cette opération aura permis de rapporter quelques 13 000 EUR qui viendront soutenir la recherche contre la maladie. Bravo à tous et un tout grand merci pour votre générosité et votre enthousiasme !

Nous félicitons Guillaume, récompensé par l'équipe n°73, CRM GROUP / ULg-LBTC / ULg-ARI, vainqueur du Jogging, le deuxième meilleur temps, l'équipe n° 80, CEWAC / ULg-TURLg, le troisième meilleur chrono, l'équipe n°49, EUROGENTEC / ULg-CIP, ainsi que tous ceux et celles qui ont chaussé leurs chaussures de sport pour se rallier au slogan d'ELA : "Tous en baskets, pour battre la maladie".

 

 

Voyez la composition de l'équipe 80  et son temps de parcours en cliquant sur ce lien.

 

A tous ceux qui voudraient y participer l'année prochaine avec une équipe TURLg?

 

Alain

 

PS : Notez que l'équipe a été classée à partir des trois premiers. Dans l'équipe, j'étais quatrième... Faudrait ajouter quelque quatre minutes à mon temps de parcours personnel.

Lire la suite

Le TURLg mène partout, même à Cannes!

21 Mai 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

Nous apprenions récemment qu'une des stagiaires de nos ateliers, Esther, figure dans un court-métrage réalisé par son père, Eric Bourdouxhe. On en parle sur les Niouzz (émission du jeudi 17 mai) !

Bonne route à tous les deux !

Lire la suite

Et la Lumière fut! Lux in Tenebris à Grafiti - Theaterfestival der Grossregion, 3e édition 23-29 avril 2012

10 Mai 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

MG 5041-bLes photos

3e édition pour ce festival auquel nous aimons participer et qui nous reçoit toujours avec honneur. "Vous faites un théâtre si professionnel", nous y répètent à l'envi Mme Patricia Oster-Stierle, Vice-Recteur de l'Université de la Sarre et responsable de la Troupe francophone locale Le Pont, ainsi que Martin Haberstroh et Tom Streeb, les deux solides chevilles ouvrières qui portent l'organisation de ce festival à bout de bras,... et c'est peu dire!

Il est vrai que nous y sommes toujours attendus avec tapis rouge. Déjà en juin 2008, avant même la création du festival proprement dit, Projekt Eden avait joliment brûlé les planches sarroises. Puis ce furent nos Miroir aux camisoles en avril 2010 et Boulevard du Boulevard du Boulevard en juin 2011 qui y marquèrent les esprits. On y en parle encore cette année avec enthousiasme. Lux in Tenebris, n'a pas démérité et l'accueil du public fut à la hauteur de  notre réputation. C'est celle-ci qui nous a valu d'ouvrir officiellement ce 3e festival Grafiti  après la prestation d'un orchestre de bienvenue qui, sur la musique de "Milord", a conduit le public vers notre représentation.

Grafiti est un festival pour la Grande Région. Nous nous y sentons un peu comme chez nous, à la fois de par nos participations antérieures, mais aussi suite au projet UniGr "A table!" que nous avions mené avec les TU de Metz, Nancy et Sarrebruck et que nous avions présenté en novembre 2011 dans notre salle.

A Sarrebruck, nous y avons donc retrouvé deux de nos partenaires d'alors : l'Université Paul Verlaine de Metz avec 3 spectacles différents et l'Université de la Sarre avec une reprise en plein air de leur participation à "A Table!", un spectacle en français, un spectacle en espagnol et un spectacle en allemand... le multilinguisme eurégional! Rien depuis Nancy par contre, qui n'a pas répondu à l'invitation. Dommage!

D'autre part, nous avons aussi eu l'occasion de découvrir des travaux venus de Giessen, Bonn, Luxembourg et Trèves.

(cf. le programme complet sur http://www.grafiti-theaterfestival.de/programm).

Particularité cette année et à l'inspiration de ce que nous faisons au RITU, Martin et Tom avaient prévu une série d'ateliers ouverts aux participants : atelier "masque" ou "scénographie" en partenariat avec le Stadttheater, atelier "respiration/voix", atelier "theatre de rue" et...atelier "Les premiers pas de l'acteur", donné par votre serviteur. Une manière à nous de montrer que nous tenons vraiment à encourager toute cette  dynamique enthousiaste et ouverte de "Grafiti Theaterfestival der GR"! Longue vie et qu'on se le tienne pour dit. Et surtout nos félicitations à toute l'équipe locale qui nous a assuré un séjour "ohne Problem"!

"Nous", car à mes côtés, sont restées toute la semaine Anne-Sophie Poussier et Michèle Potier qui se sont aussi fendues (merci à elles) d'un rapport pour le blog, que voici.

Alain Chevalier

 

_MG_5037-b.jpgD’Allemagne, où j’écoute la pluie en vacances …

Grafiti Theaterfestival der Grossregion in Saarbrücken (faut voir dit !) … Première tournée internationale pour la troupe de Lux in Tenebris.

Si une bonne moitié de nos effectifs avait pu prendre la route le dimanche après-midi, d’autres avaient dû, pour des raisons professionnelles, reporter leur départ au lundi. Ces malheureux ont donc raté la soirée d’accueil que nous avaient réservée nos amis sarrois Tom et Martin (faut voir mis !) ainsi que la petite sauterie intime organisée dans les chambres après le départ de nos hôtes. Deux raisons de s’en consoler : le « Gefillde », sorte de Knödel farci à la viande hachée (faut voir digéré !) et la danse érotique (sic) de Giancarlo en pyjama de papy (faut voir … non !). Heureusement, on avait prévu les baquets ! J 

Le lundi, c’est donc la mine déconfite et les intestins en compote que nous avons procédé à la mise en place du spectacle sur un petit plateau, dans des coulisses réduites à leur plus simple expression, et sur un sol extraordinairement glissant qui nous obligeait à négocier nos virages à coup de petits pas chassés et conférait à tous nos déplacements un style d’une rare élégance … Bon, nous nous en sommes sortis tant bien que mal, sans beaucoup de précision (c’est rien de le dire !) mais avec une pêche d’enfer, probablement alimentée par le stress accumulé dans la journée. Trois choses à retenir de cette journée ? La tête de Renaud quand il apprend que le technicien local n’arrive qu’à 14 heures ; le zèle de Francine que nous entendons, derrière la porte des toilettes, compter les temps et chantonner « si, si, Lux in Tenebris, contre la syphilis » ; le sursaut de nos estomacs découvrant la petite salade censée nous tenir lieu de repas du soir.

Et le reste de la semaine ? A part la pluie et le vent ?

Il y a eu le Grafit’in : de la pluie, du vent, des spectacles, des ateliers, des repas, des expériences, des rencontres, de nouvelles amitiés, des découvertes, des photos et de nombreux rires.

Et aussi le Grafit’off : la pluie ; le vent ; le préservatif qu’on glisse dans un portefeuille trouvé avant de rendre celui-ci à la réception de l’auberge ; Jésus, le cuisinier bénévole qui débarque à 14h avec les ingrédients de la soupe annoncée pour midi ; les photos de fesses-tival d’Anne-Sophie ; les soirées adolescentes, en pyjama, penchés à la fenêtre de la chambre pour fumer en cachette en refaisant le monde ; la visite au Gigant sex-shop discount (si, si, ça existe !), le restaurant Michelangello, plus kitsch que kitsch …

Et puis le Grafit’out : le soleil – enfin -, les embrassades du départ, la route, l’arrêt au Luxembourg et le dernier apéritif, à Liège, parce que c’est trop difficile de se quitter après une semaine pareille.

Michèle Potier et Anne-Sophie Poussier

Lire la suite

N'oubliez pas de venir voir "Don Juan revient de guerre", dernier spectacle de la saison !

4 Mai 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #A l'affiche

DonJuan__FINAL.jpgAutomne 1918, c'est l'Armistice de la "grande guerre". De retour du champ de bataille, malade dans son corps, Don Juan se croit guéri dans son âme, et il part à la recherche de la fiancée qu'il a abandonnée quatre ans plus tôt. Il veut réparer et entreprendre une nouvelle vie. A la fin de la pièce il comprendra pourquoi toutes ses lettres de repentir sont restées sans réponse : sa fiancée est décédée de chagrin deux ans plus tôt, en 1916. Il va alors lui-même mourir dans la neige qui recouvre la tombe de sa "victime". Tel est le fil conducteur de ces 3 actes et 23 tableaux.


Texte adapté et mis en scène par Robert GERMAY
Assistance à la mise en scène : Dominique DONNAY

Représentations : ve 4 et sa 5 mai 20h30, di 6 mai 15h, je 10 mai 18h30, ve 11 mai 20h30

Salle du TURLg, quai Roosevelt, 1b - 4000 Liège

 

Renseignements et réservations : www.turlg.be

Lire la suite

2 stages organisés par ALTA (Association Liégeoise des Théâtres Amateurs) Stage 1 : Les Outils de la théâtralité, par Luc Jaminet et Stage 2 :Initiation au maquillage de scène, par Dominique

18 Avril 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces

Stage 1. Du 1er au 3 juin 2012

Les Outils de la théâtralité, par Luc Jaminet


Les outils de la théâtralité.
 « Le théâtre est régit par des lois. Soit vous les appliquez et vous tenterez de faire du théâtre. Soit vous les ignorez ou ne voulez pas les utiliser et vous ferez, au mieux, de la littérature en costume. Ariane Mnouchkine ».
 
Objectif de la formation
Donner des outils concrets aux comédiens, metteurs en scène et directeurs d’acteurs désireux de se questionner sur la théâtralité.
 
Contenu de la formation
- Echauffements et trainings.
- Exercices autour du « quatrième mur » et du rapport au public.
- L’ancrage, le regard, la gestuelle.
- Les six émotions de bases.
- Réflexion autour de la notion d'acteur et de comédien.
- Différentes techniques pour la construction du personnage:
- La situation théâtrale et les intentions.
- Le texte, le sous-texte et les actions..
- Les trois questions du dramaturge (quoi, comment, pourquoi).
- La mise en scène et la scénographie.

Quand ?

Vendredi 1er juin 2012 de 18 à 22h
Samedi 2 juin de 9 à 17 h
Dimanche 3 juin de 9 h 17h

Où ?
À l’Espace Belvaux - 189 rue Belvaux - 4030 Grivegnée

Combien ?

60 € (pour les membres des troupes en ordre de cotisation ALTA) ; repas de samedi et dimanche compris.
90 € (non ALTA)



Luc Jaminet s’est formé à l’Académie Grétry, aux Cours Provinciaux d’Art Dramatique, aux Conservatoires Royaux de Mons et Liège. Il a suivi divers stages et/ou formations en mime, commedia dell’arte, bouffon, acrobatie, impro, marionnettes, voix,…
Après avoir joué pendant une dizaine d’années, il découvre une attirance pour la mise en scène. A ce jour, il en a signé plus d’une centaine. Il a posé ses valises, le temps d’une création, dans pratiquement toutes les compagnies de théâtre amateur de Liège.
Son travail de metteur en scène s’opère, toujours, au départ d’une « exploration collective » avec les comédiens autour de la forme. Il est influencé par le courant « Jacques Lecoq ». Ses spectacles mettent les corps en mouvement dans des univers scénographiques inventifs.
Parallèlement, il donne cours à de futurs comédiens, scénographes ou animateurs. Son travail de pédagogue est reconnu. Son approche de la « création du personnage » est appréciée.
En France, il travaille régulièrement avec « La Compagnie de Nulle Part » de Toulouse et « La Compagnie du Chien Bleu » de Saint Brieuc (Bretagne). 

Divers

Matériels
- Les participants se muniront d’une tenue de travail décontractée (pantoufle de gym, pantalon de training ou en toile souple, tee-shirt).
- Les textes dramatiques sont les bienvenus comme matière à s’exercer.
- Un cahier pour de la prise de notes est nécessaire.

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Stage 2. Du 27 au 31 août 2012

Initiation au maquillage de scène, par Dominique Brévers


Objectifs de la formation
donner au stagiaire une vue d'ensemble du travail de maquillage de scène: la nécessité de créer un personnage, l’éloignement du spectateur, les effets de l'éclairage...
donner au stagiaire une vue d'ensemble des produits existants, de leur utilité, comment s'en servir, où les acheter…
démonstration des applications de certains produits, du plus simple au plus complexe...
travail du vieillissement: démonstration du vieillissement, analyse de divers documents...essais des stagiaires les uns sur les autres, avec matériel professionnel, travail avec miroir...

Quand ?

Du 27 au 31 août 2012 de 19h à 22h

Où ?

Théâtre Proscenium, rue Souverain Pont, 28 à 4000 Liège

Combien ?
50 € (pour les membres des troupes en ordre de cotisation ALTA) ; matériel compris.
80 € (non ALTA)

 

Brévers Dominique est diplômée de l'enseignement supérieur artistique, section arts plastiques. Maquilleuse professionnelle depuis 1996. Artiste conférencière au conservatoire royal de Liège (esact),section arts dramatiques.
 
Collaboration avec de nombreux metteurs en scènes: Jacques Delcuvellerie, Philippe Sireuil, Isabelle Pousseur, F.Croetz, Kristof Warlikovsky, T.Oestemeir, Jean Lambert, Nathalie Mauger, Fabrice Murgia, Jeanne Dandois,  B.Isaia, Mathias Simon, Charlie Degotte, Françoise Bloch, Isabelle Guyselinx...avec la création des maquillages, coiffures, masques, perruques, effets spéciaux...
Collaboration avec de nombreux établissements: Théâtre de la Place, Théâtre National de Belgique, Théâtre Varia, Théâtre Océan Nord,  La Monnaie, Le Festival de Liège, Les Ateliers de la Colline, Le Théâtre de la Communauté, Le Créham, Le Proscenium, Le Moderne, La Province, Le Grand Gousier...
Quelques courts métrages publicitaires à Liège et Bruxelles.
Stages masques et maquillages aux Ateliers d'art contemporain.
 Participation aux décors et accessoires de l'exposition "Tout Simenon" au musée Saint Georges à Liège ;"Un soir avec Brel" à la fondation Brel à Bruxelles ; "J'avais 20 ans en 45"à Bruxelles"

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Inscriptions

Les inscriptions ne seront effectives qu’après :
1. Inscription par mail  (theatreproscenium@yahoo.fr)
ET
2. paiement sur le numéro de compte d’ALTA
BE33 0688 9383 7546

Précisez-y
votre nom,
l’intitulé du stage,
le nom de la troupe à laquelle vous appartenez.

Ne trainez pas … le nombre de places est limité.
Vous recevrez un mail de confirmation.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas :
theatreproscenium@yahoo.fr    ou  0479/82 24 36 (Jeanne Noirfalisse)

Pour qui ?

Tout(e) comédien(enne) en herbe … ou pas… âgé(e) de minimum 18 ans.


 
 
 

Lire la suite

Un de nos anciens publie...

16 Avril 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Hep - les ancien(ne)s...

image001.jpgLuc Templier, ancien tu(r)lgien, vient de publier un roman, intitulé Le Maître de Waha, "Un chant passionné qui exalte l'art, une quête acharnée, poignante, de la Sérénité, un hymne à l'Amour, à la Fraternité, à l'Espérance".

 

Nous lui souhaitons bonne route !

 

Pour plus de renseignements : luc.templier@belgacom.net

Lire la suite

La Belgique (à travers le TURLg) à l’honneur et à Honfleur : 4ème Festival « Paroles paroles », 27 mars – 2 avril 2012

6 Avril 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

photos-suite-0012.jpg Les photos

Le site internet de la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation) de Normandie, à nous communiqué par notre ami Yannick Boitrelle, nous mettait en septembre dernier la puce à l’oreille : « pour sa 4ème édition (27 mars – 2 avril 2012), le Festival Paroles paroles de Honfleur souhaite mettre la Belgique à l’honneur ». Et pourquoi pas Liège, dès lors, nous dîmes-nous aussi sec. Et, ni une ni deux, de proposer notre candidature… qui fut rapidement acceptée.

C’est ainsi qu’après divers contacts téléphoniques, électroniques et autre visite exploratoire (en octobre 2011) d’usage, nous débarquions à Honfleur, pittoresque et riant petit trou normand (ah, le Calvados… !), par ce bel et ensoleillé vendredi 30 mars. Nous venions ainsi de rater de peu le spectacle de Yannick Boitrelle, L’Homme qui plantait des arbres, de Jean Giono. Qu’à cela ne tienne, nous l’avions justement programmé la semaine précédente au TURLg. Le monde est petit. Dans les bagages de nos deux véhicules, nous emmenions, outre Dominique, Chantal, Pascal, Claude et le Chef, la pièce d’un auteur belge, L’Enseigneur, de Jean-Pierre Dopagne (la Belgique n’était-elle pas à l’honneur ?) et, pour faire bon compte, notre adaptation bien liégeoise, unique au monde, de Der todt Mann, de Hans Sachs, que nous promenons depuis longtemps à travers le monde sous le titre de Si tu m’aimes… (prends garde).

Mine de rien, c’était un challenge : deux acteurs de Si tu m’aimes devaient être remplacés au pied levé, ce qui contraignait l’un d’eux, Pascal Renard, titulaire du rôle de l’Enseigneur, de jouer dans les deux spectacles le même jour, l’un à 16 h, l’autre à 21 h, ce samedi 31 mars. Pas une mince affaire à faire !

Mais, sans doute, à bon TURLg rien d’impossible, puisque les deux productions eurent l’air et l’heur de plaire au public chaleureux du festival, réuni, ma foi, nombreux dans le Petit grenier à sel, transformé pour les besoins de la cause en salle de spectacle. Merci à Matthieu, le sympathique et compétent régisseur des lieux : un amateur de bières belges ne peut pas décevoir, de toute façon.DSC04767.JPG

Enfonçons le clou des capacités turlgiennes en signalant que, le même soir, un autre de nos spectacles, Poivre de Cayenne de René de Obaldia, était présenté à Angers, au 5ème festival « De cour à jardin ». Le don d’ubiquité ne nous est pas étranger, décidément. Mais revenons à Honfleur.

Nous avons été très impressionnés par la qualité de l’organisation de cette 4ème édition qui rassemblait contes, musique et théâtre en des journées bien chargées (www.paroles-paroles.fr). Aussi par la qualité de l’accueil : on vous recommande les tables de plus d’un restaurant de Honfleur. Enfin, par la qualité d’écoute du public honfleurais, tant pour les contes et la musique que le théâtre : ce public fait supposer que Honfleur n’est pas un trou, fût-il normand : qu’on en juge par le nombre d’activités culturelles qui y font florès. Une bonne partie du mérite en revient sans doute à l’association « Les Z’Ateliers de la Tête de Bois » (www.leszateliersdelatetedebois.wordpress.com), au sein de laquelle le dynamisme de Vanessa et de Philippe Simon-Catelin font des merveilles. Ne sont-ils pas allés jusqu’à obtenir des services culturels de la Mairie une aide financière spéciale – très bienvenue, merci – pour aider à notre déplacement et à notre hébergement ?

Merci encore, à eux et à leurs collaborateurs/trices aussi compétent(e)s qu’accueillant(e)s. En un mot comme en cent, nous avons été séduits et la Belgique, bien honorée. Nous ne pouvons que former le vœu que les promesses maïorales faites pendant le festival se réaliseront, et que nous pourrons connaître un « Revenez-y-donc ! ».

Inch’Arthur Boudin…

Robert Germay

 

Inch’aussi son frère Eugène, Erik Satie et Alphonse Allais (tous originaires d’Honfleur). De tels « nés natifs » du coin ne peuvent que nous persuader que les Honfleurais possèdent un sens de l’humour au-dessus de la moyenne.

Monique

Lire la suite

DE TOULOUSE A ANGERS ou DES RESEAUX SOCIAUX ET AUTRES FACEBOOKS AU SERVICE DU TU

3 Avril 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Tournées

DSC04496.JPGLes photos

Pour la première partie de notre tournée de ce mois de mars 2012, qui nous a conduits de TOULOUSE à Angers, tout a commencé par un chat (prononcez "tchat") sur facebook, dont un des avantages indéniables consiste à pouvoir reprendre contact avec des amis perdus de vue. Souvent, les contacts en restent à ce stade, mais dans ce cas-ci, ils ont abouti à un échange qui a largement porté ses fruits.

Il s'agissait en effet pour Alain de saluer Corinne Bonnet, une de ses anciennes amies du temps où il était étudiant en Classique et qui s'est trouvée être aussi celle de Dominique, du temps où, elle, elle arpentait les couloirs d'Histoire ancienne... Un tout petit monde!

Corinne Bonnet est maintenant professeur à l'UFR histoire, Arts et Archéologie de l'Université de Toulouse Le Mirail. Connaissant notre réputation internationale ainsi que le dynamisme des activités théâtrale dans ladite université, elle a proposé d'établir des échanges et de servir de relais vers les responsables et metteurs en scènes toulousains. La proposition ne pouvait que nous séduire et à partir de là, tout s'est enclenché. Le relais est passé à Catherine Mazellier du Département d'allemand qui assurait jusqu'à il y a peu, la présidence du festival "Universcène" à Toulouse Le Mirail. De notre côté, Robert prenait en charge le suivi de ce contact. Suite de correspondances par mails et calembours interposés; échanges d'informations et d'adresses; contacts avec la nouvelle présidente d'"Universcène", Aurélie Guillain; invitation à RITU 29 de la troupe des Anachroniques jouant en espagnol, accueil de notre "Procès" à Toulouse ! Notez que ce fut la première fois que ce festival, dont les éditions précédentes restaient internes, réservés aux productions théâtrales locales, qu'elles soient en français, anglais, allemand, italien, espagnol ou polonais, s'ouvrait à l'international et ce n'est pas sans fierté que nous avons accepté d'assurer cette nouveauté... mais pouvait-il en être autrement ?("lol comme on dit sur les chats"!)

Bref, voilà donc les réseaux sociaux au services des échanges internationaux de TU. Expérience à renouveler et à poursuivre.

Ce préambule étant, cette tournée à Toulouse puis à Angers s'est déroulée sans anicroches et comme beaucoup de précédentes, que ce soit sur le plan des échanges théâtraux que sur celui de la  qualité de l'accueil prodigué.

Pour Toulouse, ce fut d'abord via la terrasse de Thomas, metteur en scène de la troupe allemande, qui s'est mis en 4, derrière son aspirateur, pour nous recevoir dès notre arrivée anticipée de deux/trois heures, avec un bon cubi de floc de Gascogne et quelques pizzas du meilleur aloi. Accueil aussi par Olivier, qui était présent à Liège à RITU29 avec la troupe hispanisante, et que nous avons eu le plaisir de retrouver . Lui aussi, s'est coupé plus qu'en quatre pour rendre notre séjour agréable. Puis, "répartition des membres" de la troupe auprès des "étudiants toulousains logeurs"; Ensuite, tous  les ingrédients et les questionnements classiques : où et quand peut-on décharger et parquer les minibus? à quelle heure a-ton accès à la salle pour le montage?  où mange-t-on demain? Au RU. Ok, mais à quelle heure doit-on venir pour ne pas faire la file? Avez-vous de quoi accrocher la poulie (qui au demeurant est restée au sol...!) ? Quelle heure le rdv demain? etc. j'en passe et des meilleures. Bon, on repart quand demain? etc.

DSC04691.JPGQuant à ANGERS, on fait déjà un peu partie un peu de la famille pour cette Université et  sa Direction de la Culture où nous nous produisions pour la troisième fois en 2 ans, avec 4 spectacles ("Le dernier Godot", "Le Crime Galilée", "Communication à une académie", et "Le Procès"), devant un public toujours enthousiaste et même fidèle à chacune de nos venues. Notons que notre "Procès" ouvrait la semaine thématique organisée à l'Université sur "Le Tribunal Pénal International" (cf. http://www.univ-angers.fr/fr/acces-directs/culture/programmation/archives/le-tribunal-penal-international.html). Notons aussi  tandis que notre "Poivre de Cayenne", au moment où nous publions ce texte sur le blog, vient de se produire à son tour à Angers pour participer à la 5ème édition du Festival International "De cour à Jardin" fin du mois de mars.

Merci à Jean-Charles Birotheau et à François Legrand de la Direction de la Culture ainsi qu'au  régisseur Pierre Durand,  pour leur accueil logistique et technique sans failles... Un trio que nous avions eu aussi l'occasion d'accueillir à RITU 29. Vous le voyez, nos échanges vont bon train!

Rien à redire non plus de notre troupe du "Procès" qui a assuré toutes les représentations et leur préparation comme des chefs! Chef, oui, chef! Bravo à leur disponibilité, leur sens des responsabilités et leur sens liégeois du contact!

Et tout cela, sans oublier les quelques visites culturelles qui agémentait ces deux séjours : Albi ou Cordes, par exemple ou la tapisserie de l'Apocalypse à Angers... Voyez les photos.

 

Alain Chevalier - Robert Germay

Lire la suite

Et encore un RITU de plus en moins!

13 Mars 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #RITU

RITU29 finalcolorCORRECTRITU 29 est derrière nous depuis une bonne quinzaine et nous n'avons finalement qu'une seule chose à dire : R.A.S.

Comme toujours, toutes les équipes ont répondu présentes pour faire de notre rencontre, le carrefour annuel des activités théâtrales universitaires. Merci à tous : les bénévoles, chauffeurs ou autres, les étudiants-moniteurs, les régisseurs et l'équipe du bureau du TURLg. Merci aussi aux observateurs, membres du Comex de l'AITU ou invités pour l'occasion.Et bien sûr, bravo à toutes les troupes participantes qui ont présenté avec brio leur dernière production et ont participé avec enthousiasme aux activités organisées comme à chaque RITU : table ronde de présentation des troupes et de leur travail, atelier de formation au jeu assuré cette année par Edward Lewis, un habitué de nos festivals, ou réunion de travail pour l'AITU qui prépare son IXe Congrès à Minsk du 02 au 6 juillet (cf. www. AITU-IUTA.org) où nous irons présenter notre En pleine mer qui renaît de ses cendres.

Si rien n'est à signaler, cela ne veut pas dire que nous n'avons aucun souvenir à raconter sur l'ambiance, les contacts, les moments de retrouvailles et d'échanges qui ont égrené les quelques jours de ce RITU 29. Oui! RITU 29 fut court -nous en fûmes les premiers surpris- , RITU 29 fut light. On le sait, restrictions budgétaires obligent! 4 jours de festival au lieu de la semaine habituelle mais pour un programme qui n'a pas démérité par rapport aux éditions précédentes. Jugez en plutôt à partir de notre album photo (Quant aux détails de l'affiche RITU 29, vous les trouverez sur notre site bien sûr, sous l'onglet RITU). 

Je voudrais néanmoins épingler un fait qui peut être qualifié d'exceptionnel pour un festival de théâtre: c'est l'engouement général pour notre RITU et ses spectacles de la part des équipes "satellites" : celle de l'Auberge Simenon, en particulier son nouveau cuisinier, et celle de l'hôtel  "Passerelle", que nous avons souvent retrouvés dans le public pour assister aux spectacles à l'affiche. Qu'on me dise si cela se passe aussi ailleurs!

Bref, tout le monde, tout le temps et partout, sur le pont. Une caractéristique forte de notre Rencontre qui s'affirme d'édition en édition. Rendez-vous à prendre svp pour RITU 30 qui, celui-ci, se déroulera sur une semaine entière (25/02-03/03/2013).

Lire la suite

Recherche de comédiens amateurs

5 Mars 2012 , Rédigé par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège Publié dans #Annonces


Pour la Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles Asbl, on recherche : 10 comédiens amateurs pour réaliser un happening le 16 mai à Namur (l'événement se déroulera entre 15h et 18h). Attention : seuls les frais de déplacement seront remboursés.

Les 10 comédiens devront jouer le rôle de jeunes en recherche d'information, en interpellant les (jeunes) passants, pour ensuite être guidés vers le centre Infor Jeunes de Namur, lieu où ils trouveront les réponses à leurs questions.
Deux soirs de répétitions seront nécessaires avant l'événement pour la création de personnages bien typés (par ex.: un jeune fugueur avec son sac à dos, une gonze enceinte, un jeune avec des cartons de déménagement qui cherche un kot, un jeune avec des palmes, une bouée canard, un masque et un tuba qui cherche des plans vacances pas cher, etc.) et pour travailler sur la mise en scène et l'organisation de cet happening.

Les intéressés peuvent envoyer un mail à l'adresse suivante : emilie.windels@inforjeunes.be

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>