Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Théâtre Universitaire Royal de Liège

Notre singe kafkaïen a communiqué à l’académie de Vilnius lors du 15e Forum International de Théâtre Universitaire (Tarptautinis universitetų teatrų forumas), 5-10 mai 2014

20 Mai 2014, 09:39am

Publié par Asbl Théâtre Universitaire Royal de Liège

DSC07060.JPGLes photos

C’est à Minsk (BY), où il jouait au 10e Festival Koufar en septembre 2013, que notre singe communicateur attirait l’attention des organisateurs du festival de Vilnius, qui l’invitaient dès lors en Lituanie pour leur 15e Forum international de Théâtre universitaire prévu pour mai 2014. Invitation bienvenue, aussitôt acceptée. Après un crochet par Tanger (MA) en novembre 2013, puis par Honfleur (F) en avril 2014 (histoire de recharger nos batteries francophones), notre Communication à une académie de Kafka, c.à.d. Haroun, David et le Chef, s’embarquaient à Zaventem sur Brussels Airlines le mercredi 7 mai 2014 pour, à nouveau, sauter une « barrière de langues », en l’occurrence lituanienne, russe, espagnole, italienne, biélorusse et … québécoise, langues respectives des différentes troupes (donc du public) participant au festival. Il faut dire que cette course d’obstacles linguistiques n’est pas inhabituelle pour ce spectacle qui, depuis sa création à Liège en 1994, a été présenté, en français dans le texte, à des publics aussi variés que : Israël, Hongrie, Allemagne, Ukraine, Etats-Unis, Italie, Espagne, Pologne, Mexique, Roumanie, Tchéquie, Turquie, Liban, Estonie, Grèce, Belarus, et maintenant Lituanie. Et je ne parle pas des pays francophones comme la Belgique, la France, le Québec, le Sénégal ou le Maroc. Disons, sans modestie mais avec humilité, que peu de théâtres peuvent témoigner d’un pareil grand-écart international (22 pays) et linguistique (17 langues). Et la bête n’est pas encore morte… Précisons toutefois que, en 20 ans, nous en sommes à notre troisième singe pour ledit spectacle … N’empêche : je me plais à souligner la performance Turlgienne !

Mais trêve d’autosatisfaction, nous avons été, comme toujours, heureux de retrouver la plus italienne des villes lituaniennes… même si elle s’est montrée aussi cette fois la plus humide, par le haut s’entend, ou : quand la drache belge ne connait plus de frontières.

Le « Forumas » de Vilnius est organisé conjointement par l’Université Technique Gediminas, l’Université de Vilnius, l’Association « Koturnos » et l’Association lituanienne de théâtre universitaire (qui regroupe les différents théâtres universitaires du pays, de Vilnius à Kaunas et Klaipeda…) et il avait cette année pour thème « Réminiscences théâtrales ».

Ceci pourrait expliquer, par exemple, que le Théâtre Minimum de l’Université de Vilnius ait présenté, à cette édition-ci, Philopater, une pièce de Gregorius Cnapius, créée –tenez-vous bien- en 1596 (au 16e siècle, sic !) à l’Université de Vilnius…Quand on vous dit que le théâtre universitaire est né avec les universités ! Ça m’épatera toujours de savoir que le théâtre universitaire à Vilnius est entré dans son 5e siècle d’existence, puisqu’il est attesté que des étudiants présentaient déjà une moralité, Hercules, dans les cours de l’Université en l’an de grâce 1570. Quand on pense que le TURLg fêtera son 75e anniversaire en 2016, ça laisse rêveur…

Le TURLg, grand voyageur s’il en est, passe souvent par ces grands carrefours que sont les festivals internationaux où se croisent et se re-croisent les collègues du monde du théâtre universitaire. Vilnius est un de ces ronds-points où il a rencontré, lors de cette 15e édition, de vieilles connaissances telles que la troupe du Collège de Valleyfield (Québec), celle du Théâtre universitaire de Santiago de Compostela (St Jacques de Compostelle, E) et celle de l’Académie biélorusse des Arts de Minsk. D’autre part, il y a découvert avec plaisir le grand talent des étudiants de l’Université d’Etat de Cinématographie (VGIK) de Moscou, ainsi que de ceux de l’Académie de Théâtre « Sofia Amendolea » de Rome. Le lecteur curieux trouvera le programme détaillé sur http://forumas.vgtu.lt/

Mais parlant de vieilles connaissances, il ne faudrait pas oublier nos hôtes lituaniens, que nous fréquentons, on peut dire assidûment, depuis 1990 : un quart de siècle l’an prochain en 2015 ! Si le théâtre universitaire lituanien est très ancien (son âge se compte en siècles !), il est aussi très varié. Pas moins de 7 troupes autochtones différentes se partageaient l’affiche : d’abord le Théâtre Palepe (Dir. Olegas Kesminas), le Théâtre Minimum (Dir. Rimentas Venckus) et la Troupe Kinetiné (Dir. Andrius Pulkauninkas), tous trois de Vilnius et déjà passés par nos RITU liègeoises ; ensuite Teatras Studija « Ml 11 », le Mykolo Romerio Universiteto Teatras, le Teatras Studija « 3D » de l’Université lituanienne de Pédagogie, autres troupes de Vilnius même ; et, enfin, le Teatras Studija « 44 » de l’Université technologique de Kaunas (l’ancienne capitale de la Lituanie), pour faire bonne mesure. (Rem : il ne manquait que le Théâtre Universitaire de Klaipeda, qui, lui aussi, est déjà passé par Liège).

Profitons donc de ce blog pour faire un historique sommaire de ces 24 années de bonnes relations avec la Lituanie : l’année de départ est 1990, un temps où il fallait encore écrire Lituanie-URSS, et où l’Ambassade de Belgique pour les pays baltes était toujours à Moscou.

Voyons d’abord les relations dans le sens de Vilnius vers Liège : in illo tempore, 1990, nous avons découvert le théâtre de Vilnius par l’intermédiaire d’une dame vivant à Verviers, Madame Baltus. Elle nous a procuré les contacts utiles (là-bas, mais aussi à l’Ambassade belge à Moscou, et même un relais à Paris) pour pouvoir inviter une délégation lituanienne de 20 personnes, emmenée par Stasé Luksiéné et son interprète Vytautas Valukenas, qui escortaient la troupe du Vilniaus Universiteto Kiemo Teatras venu présenter Concept of Hamlet, mis en scène par Rimentas Venckus, lors de notre RITU 7, 26/2-4/3/1990. Ensuite, différentes troupes lituaniennes ont participé aux Rencontres liégeoises :

-       1993, RITU 10 : Kukuzzz , mis en scène par Gediminas Storpistis

-       2001, RITU 18 : le Théâtre Universitaire de Klaipeda, avec Vytautas Anuzis et Valta Anuziené

-       2003, RITU 20 : le Théâtre Palepe de l’Université technologique de Vilnius, avec Kostiumas, mis en scène par Olegas Kesminas.

-       2005, RITU 22 : le Théâtre Palepe, Seule, d’après F.G. Lorca, mis en scène par Olegas Kesminas, et aussi Le Divin tronc d’arbre, par la troupe Kinetiné (Kinetic) d’Andrius Pulkauninkas.

 

Et dans le sens Liège-Vilnius, nous répondions dès octobre 1990 à une invitation au Festival des Pays Baltes à Vilnius avec Passion et Le Projecteur est réparé : un inoubliable voyage en autocar passant par Minsk, le seul point de passage par la route à l’époque.

Depuis lors nous avons encore été invités à 12 reprises en Lituanie :

-       oct. 1991 : Robert Germay comme observateur au Festival International de la Jeunesse de Vilnius.

-       mai 1992 : L’Impromptu de Versailles et Passion tournaient ensemble à Vilnius, Siluté et Klaipeda à l’invitation des Théâtres libres de Lituanie.

-       nov. 1993 : Simplement compliqué (avec François Duysinx, alors âgé de 79 ans) jouait à Vilnius et à Kaunas au Festival International de Théâtre des Seniors.

-       juillet 1994 : Ein Fest bei Papadakis, à Vilnius, Festival de la jeunesse.

-       mai 1997 : En Pleine mer, à Vilnius et Siluté, Festival AITVARAS.

-       mai 1998 : Hamlet-Variations, mise en scène d’Annick Dominé avec les Kids du TURLg, au Festival DERME.

-       mai 1999 : Sadi Hozètes (en wallon ! et avec un François de 85 ans !!) et En Chantant du Gershwin, mis en scène par Charlotte avec les Kids, au Festival DERME

-       mai 2004 : Les Souliers rouges, au 5e FORUMAS

-       mai 2006 : Si tu m’aimes, au 7e FORUMAS

-       avril 2009 : Projekt Eden, du Trotz Ensemble, au 10e FORUMAS

-       mai 2011 : Le Dernier Godot, au 12e FORUMAS

-       et, donc, mai 2014 : Communication à une académie, au 15e FORUMAS

 

Si ce blog sert d’abord de « carnet de voyage », il peut bien aussi servir, de temps en temps, de mise au point, souvent nécessaire, de nos archives : voilà qui est fait pour un quart de siècle de relations belgo-lituaniennes ! Oufti !

Revenant à notre « carnet de voyage », nous le clôturerons –enfin !- en remerciant nos hôtes Olegas, Rimantas et leurs équipes du sympathique accueil qu’ils nous ont réservé, mais aussi en les félicitant pour la qualité de l’organisation et de la programmation de ce 15e Forum international de théâtre universitaire.

A la prochaine fois, à Vilnius…ou à Liège ? Et que l’un n’empêche pas l’autre…

Robert Germay

 

(Sur notre « passé » lituanien, voir aussi

-       http://turlg.over-blog.fr/article-31448025.html: « Projekt Eden » à Vilnius, 2009

-       http://turlg.over-blog.fr/article-vilnius-12e-forum-international-de-theatres-universitaires-30-4-6-5-2011-traptautinis-universitetu-teatru-forumas-73466144.html : « Le Dernier Godot » à Vilnius, 2011 )

Commenter cet article